Renaud: «Je suis sobre depuis six mois!»
Actualisé

Renaud«Je suis sobre depuis six mois!»

Malgré une bronchite, il est monté sur scène avec I Muvrini ce week-end en Suisse. Confidences en coulisses samedi soir à Montreux.

par
Trinidad Barleycorn
1 / 8
Laurent de Senarclens
Un grand moment du magnifique concert de Montreux: la complicité entre Jean-François Bernardini et Renaud a encore sublimé les titres.

Un grand moment du magnifique concert de Montreux: la complicité entre Jean-François Bernardini et Renaud a encore sublimé les titres.

Laurent de Senarclens
A la fin, ils ont déployé un «C'est maintenant que tout commence», en référence à l'urgence de s'engager pour le climat.

A la fin, ils ont déployé un «C'est maintenant que tout commence», en référence à l'urgence de s'engager pour le climat.

Laurent de Senarclens

Sa frange blonde a légèrement cédé la place au gris, ses poches sous les yeux trahissent des années de lutte contre ses démons, son pas est parfois hésitant, mais Renaud, 63 ans, est «toujours debout», du nom de son tout nouveau single, et l’a encore prouvé samedi soir à Montreux. Invité sur scène par ses amis du groupe I Muvrini pour deux chansons, Renaud a hypnotisé la salle. L’aura de la légende n’a pas faibli d’un iota. Ni son humilité. De ses yeux azur, face à l’audience debout, il semble dire: «Je ne mérite pas tout ça.» Et pourtant: son duo avec les frères Bernardini sur «La ballade nord-irlandaise» met le public en transe. Ils enchaînent avec un «Mistral gagnant» à donner la chair de poule. L’émotion est à son comble. On s’assoirait bien «cinq minutes sur un banc» avec lui, pour «parler du bon temps» à venir: son album «Renaud», le 8 avril, et sa tournée «Phénix», qui s’arrêtera notamment le 26 janvier 2017 à Genève.

Votre opinion