Publié

Exclusif«Je suis tombée avec la voiture!»

La miraculée qui a survécu, il y a dix ans, après avoir été précipitée en bas du Grand-Pont par un chauffard fou, parle de la tragédie pour la première fois.

par
Benjamin Pillard

Lausanne, mardi 8 juillet 2003. Il y a foule dans les rues du centre-ville en cette chaude journée d’été, à l’heure de la pause de midi. Puis, vers 12 h 30, arrive place Saint-François une Opel Vectra bordeaux, en provenance de l’avenue du Théâtre. A la hauteur de la rue du Grand-Chêne, la voiture dévie soudainement de sa trajectoire, grimpe sur le trottoir, continue sa course folle à 50 km/h le long du bâtiment UBS sur près de 60 mètres, avant de défoncer la petite barrière de sécurité qui surplombe la rue Centrale. Dans sa folle embardée, le chauffard fauche dix personnes, dont une femme enceinte et son bébé de 2 ans. Quatre d’entre elles, toutes des femmes entre 22 et 40 ans, sont précipitées dans le vide, et chutent d’une douzaine de mètres. Une seule survit. Aujourd’hui âgée de 36 ans, cette miraculée accepte pour la première fois de revenir sur ce drame qui a bouleversé sa vie.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!