Hockey sur glace: «Je suis très reconnaissant envers Davos»

Publié

Hockey sur glace«Je suis très reconnaissant envers Davos»

Sven Ryser (un but, un poteau) a parfaitement réussi ses débuts sous le maillot du Lausanne HC lors du succès engrangé vendredi face aux Zurich Lions (3-2 tab). Interview.

par
Frédéric Lovis
Sven Ryser.

Sven Ryser.

Valentin Flauraud, Keystone

Sven Ryser, pouvez-vous nous expliquer comment s'est passé votre signature au LHC, club avec lequel vous êtes désormais lié jusqu'en 2017?

Ces derniers temps, j'ai étudié différentes offres pour la saison prochaine. Et j'avais déjà signé pour Lausanne avant de savoir que je finirais la saison ici. Pour moi, c'est une très belle opportunité de pouvoir venir à Malley dès maintenant, alors que j'avais encore un contrat valable avec Davos. Je suis très reconnaissant envers mon ancien club de m'avoir permis de partir, et ce même si il y a aussi des problèmes de blessures là-bas.

Peut-on qualifier vos débuts lausannois de réussis?

Marquer un but, c'est toujours un bon sentiment, particulièrement au moment où j'ai réussi à le mettre (ndlr: égalisation à 1-1 à la 33e). En plus, nous avons gagné ce match contre Zurich et c'est finalement ça le plus important.

Cela doit être encore plus jouissif de gagner en tant que joueur formé dans l'organisation zurichoise, n'est-ce pas?

Exactement. Pour moi, c'est toujours un derby quand je joue contre Zurich. C'est super d'arriver ici à Lausanne et d'engranger deux points contre cette équipe-là.

Ce qu'il y a de remarquable vu des tribunes, c'est la manière dont vous avez terminé ce match. LHC n'a jamais abandonné et vous vous êtes tous battus jusqu'au bout, n'est-ce pas?

C'est ça. Pour moi, c'était très sympa de sentir l'esprit de battant qui animait cette équipe. Ça me correspond parfaitement. Je suis un joueur de cette nature-là. Je me bat toujours, je donne toujours plein gaz à l'image de ce que Lausanne a montré ce soir. Voir ces 22 gars travailler ainsi jusqu'à la fin pour gagner, c'était cool. C'est notre arme la plus redoutable et il faudra en user lors des prochains matches pour accrocher les play-off.

C'était plus sympa d'être un Vaudois qu'un Davosien ce soir, vu le revers 4-1 concédé par votre ancien club contre GE Servette…

(il rit) Absolument. J'ai vu ça. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé là-haut. Mais je regarde devant moi. Désormais, je porte ce maillot rouge, j'ai un lion sur la poitrine et je me réjouis énormément de ce qui m'attend.

Ton opinion