Football: «Je vais peut-être suivre sur mon iPad au coin de la rue»

Publié

Football«Je vais peut-être suivre sur mon iPad au coin de la rue»

José Mourinho, qui effectuera le déplacement de Stoke avec ses joueurs ce samedi, n'aura pas le droit d'entrer dans le stade.

par
LeMatin.ch
José Mourinho: «C'est stupide de se battre dans une bataille que vous savez perdue d'avance.»

José Mourinho: «C'est stupide de se battre dans une bataille que vous savez perdue d'avance.»

Reuters

José Mourinho effectuera bel et bien le déplacement de Stoke ce samedi, où Chelsea est attendu de pied ferme par Xherdan Shaqiri et ses coéquipiers. Mais il n'aura pas le droit d'entrer dans le stade des Potters.

Suspendu pour un match pour avoir manqué de respect à l'arbitre lors d'une défaite 1-2 sur la pelouse de West Ham le 24 octobre dernier, le «Special One» a décidé de ne pas faire appel de la sanction. «J'ai décidé d'abandonner (l'appel), a-t-il dit. C'est stupide de se battre dans une bataille que vous savez perdue d'avance.»

Mourinho a assuré avoir élaboré plusieurs scénarios, laissant à son staff le soin de suivre ses plans et de soutenir les joueurs. «Mais si, après 10 minutes, on joue avec sept joueurs, c'est quelque chose que je n'ai pas préparé pour mes assistants. Ils devront décider par eux-mêmes», a ajouté Mourinho.

Et lui, que fera-t-il pendant le match? «Je n'ai pas de plans. Peut-être que je vais m'asseoir dans un coin de la rue avec mon iPad, je ne sais pas...»

«Vous êtes des putains de faibles»

Mourinho a conclu à propos de la sanction qui lui a été infligée: «Être suspendu de stade devrait être lié à quelque chose de vraiment, vraiment sérieux en rapport avec des agressions (...) Mais cette suspension est basée sur des mots, des plaintes. Alors j'imagine que dans le futur, cela arrivera de plus en plus.»

Le 24 octobre dernier, José Mourinho était allé se plaindre dans le vestiaire de l'arbitre à la mi-temps du match perdu contre West Ham (1-2). Après avoir «posé des questions sur un tacle, un hors-jeu et une décision de goal-line», il avait tenu des propos injurieux, selon le rapport officiel de l'arbitre: «Il a hurlé que vous, putains d'arbitres, vous êtes faibles. Wenger a raison à votre sujet, vous êtes des putains de faibles.»

Ton opinion