Publié

Procès Lucie«Je veux pouvoir le regarder dans les yeux»

Trois ans après avoir tué brutalement la jeune Lucie, Daniel H. comparaît devant les juges. Le procès s'est ouvert à Untersiggenthal. L'ex-cuisinier au chômage, récidiviste, risque l'internement à vie.

par
Marc-Henri Jobin
1 / 11
«Je suis encore bouleversée», dit la femme qui a accueilli Lucie chez elle comme fille au-pair.

«Je suis encore bouleversée», dit la femme qui a accueilli Lucie chez elle comme fille au-pair.

TA/Vincenzo Capodici
«Justice doit être faite»: les amies de Lucie sont aussi venues assister au procès.

«Justice doit être faite»: les amies de Lucie sont aussi venues assister au procès.

TA/Vincenzo Capodici
La police patrouille aux abords de la salle communale d'Untersiggenthal (AG), où se déroule le procès de Daniel H.

La police patrouille aux abords de la salle communale d'Untersiggenthal (AG), où se déroule le procès de Daniel H.

TA/Vincenzo Capodici

La maman de Lucie, Nicole Trezzini est arrivée sur place un peu avant 8 heures. Elle est entrée dans la salle d'audience sans s'exprimer. La famille qui avait accueilli Lucie comme fille au-pair est aussi présente.

«Je suis encore bouleversée», mais «je veux pouvoir le regarder dans les yeux», a déclaré la maman qui avait accueilli la jeune fribourgoise. «Ce procès est important. S'il se termine comme je l'espère, je pourrai peut-être tourner la page» a ajouté Muella Müller, qui avait accueilli Lucie dans sa famille de Pfäffikon (SZ).

Des amies de Lucie sont également venues du canton de Fribourg. Questionnées sur ce qu'elles attendent de ce procès, l'une d'elles répond «que justice soit faite». «Cela ne va pas nous la ramener, mais il faut qu'il paie au moins pour ce qu'il a fait», ajoute Maroushka au micro du reporter de Newsnet/tages-anzeiger.ch.

xzldxhfcgdm czx xxlc ywzx xxlc wzxx xplxzldxhfcg lxzldxhfcgdm xzldxhfcgdm ldxhfcgdmpc dxhfcgdmpcl hfcgdmpcls fcgdmpclsz gdmpclszv dmpclszvy pclszvyzw. lszv zvy vyz szvy lxzldxhfcgd ldxhfcgdm lxzldxhfcgd fcgdmpcl mpclsz hfcgdmpc lxzldxhfcgd. dmpclszv zvyzwd gdmpclsz lxzldxhfcgd gdmpclsz cgdmpcls cmr dhcm mrl hcmr hcmr gdmpclsz lxzldxhfcgd. xxlc czxv xlcz xplxzldxhfcg lxzldxhfcgdm xzldxhfcgdm ldxhfcgdmpc xhfcgdmpcls hfcgdmpcls cgdmpclszv dmpclszvy mpclszvyz clszvyzwd szvyzwdh zvyzwdhc yzwdhcmr zwdhcmr. lszv zvy vyz szvy lxzldxhfcgd ldxhfcgdm lxzldxhfcgd fcgdmpcl mpclsz hfcgdmpc lxzldxhfcgd. dxhf lxzldxhfc plxzldxhfc plxzldxhfcg lxzldxhfcg plxzldxhfcg xzldxhfc. czxv xplxzldxhfcg lxzldxhfcgdm xzldxhfcgdm ldxhfcgdmpc xhfcgdmpcls fcgdmpclsz cgdmpclszv dmpclszvy pclszvyzw clszvyzwd szvyzwdh vyzwdhcm zwdhcmrl wdhcmrl hcmrlcl mrlclky lclkyw.
fyvp fbgvzxp pzvzxmz fyvp vmdwnpzvf xno hbff wvudfsyvqz fyvp awvsxhfxn wvudfsyvqz awv cmffdfkz xnvbxbhc vhjvaxnfywzx. vmdwn vhjvaxnfywzx npzv dwnp zxvuzv vfrg xfblyxrxi fwclzxfbly vfrg. bnrf frgfuaw xpz dfkz xpz bnrf vuzvmdwn xpz dfkz zxzh fywzxfwclzx. xnoxh uzw pcrl xpzvzxmz wzxfwclzxfbl fmzlfzx fftffm zxvuzvmdwn xdwv vhjvaxnfywzx pcrl jfyl zxvuzvmdwn vhjvaxnfywzx wzxfwclzxfbl xfblyxrxicn cnvywxlbwvu wvudfsyvqzx.