Cuisine - Jean Imbert de «Top Chef» succède à Alain Ducasse
Publié

CuisineJean Imbert de «Top Chef» succède à Alain Ducasse

Le vainqueur 2012 de la saison 3 de l’émission de M6 prend les commandes des cuisines du Plaza Athénée, à Paris.

par
Michel Pralong
Jean Imbert a notamment ouvert des restaurants à New York, dont l’un avec le chanteur Pharrell Williams.

Jean Imbert a notamment ouvert des restaurants à New York, dont l’un avec le chanteur Pharrell Williams.

WireImage

En mai dernier, le prestigieux hôtel Plaza Athénée, à Paris, annonçait la fin de sa collaboration de 21 ans avec le grand cuisinier Alain Ducasse le 30 juin prochain. Et quelques jours après, une étrange rumeur commençait à circuler: son successeur serait un cuisinier certes célèbre, non pas par ses étoiles Michelin, mais surtout grâce à son passé télévisuel. Le nom de Jean Imbert, vainqueur en 2012 de la saison 3 de l’émission de cuisine «Top Chef» était en effet évoqué.

Ce 15 juin, le Plaza Athénée et Jean Imbert, sur son compte Instagram», confirment la nouvelle, comme l’écrit «Vogue». «J’avais 18 ans quand Alain Ducasse est arrivé au Plaza Athénée et cela m’a toujours fait rêver, écrit le cuisinier sur son compte. Dans ce monde, un autodidacte né et ayant grandi en banlieue parisienne sans être du «sérail» peut avant 40 ans prendre la succession du plus grand chef actuellement sur la planète. Je le remercie sincèrement pour son soutien et ses précieux conseils.»

Le choix en étonne, voire fait grincer des dents certains, car Jean Imbert, 39 ans, n’a jamais eu la moindre étoile au Michelin. Après avoir remporté «Top Chef», il a en effet poursuivi les expériences télévisuelles, animant la séquence recette de «100% mag» ou présentant la saison 4 de «Qui sera le prochain grand pâtissier» sur France 2.

Il a tout de même de l’expérience dans la restauration, puisqu’il a ouvert un restaurant à Paris (L’Acajou, devenu Mamie lorsqu’il y a associé sa grand-mère) ou des tables très jet-set à Paris et Saint-Tropez avec le chanteur Pharrell Williams ou pilotant le restaurant La Case dans l’hôtel de luxe du Cheval Blanc sur l’île de Saint Barth.

Comme un rocker à l’opéra

C’est donc un changement de stratégie total pour le palace parisien, qui faisait dire à un expert des grandes tables dans Challenges, qui annonçait déjà la nouvelle il y a six jours: «Dans cette magnifique cuisine, capable d’accueillir une brigade de haut vol, l’arrivée de Jean Imbert n’est pas un choix cohérent, c’est comme demander à un rocker de faire un concert à l’Opéra de Paris». L’avenir dira si la recette Imbert a pris ou pas.

Votre opinion