Publié

FranceJean-Marc Ayrault et Martine Aubry réunis aux législatives

Le premier ministre français et la cheffe du Parti socialiste mèneront ensemble les meetings de la campagne des législatives.

Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault ont assuré vendredi qu'ils aplaniraient leurs «éventuelles divergences».

Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault ont assuré vendredi qu'ils aplaniraient leurs «éventuelles divergences».

AFP

Le nouveau premier ministre Jean-Marc Ayrault et la cheffe du PS français Martine Aubry ont annoncé vendredi qu’ils conduiraient ensemble la campagne des législatives de juin et qu’ils tiendraient des meetings en commun.

Le premier ministre français a convié à déjeuner la première secrétaire du PS, afin d’aplanir d’éventuelles divergences. Martine Aubry avait préféré rester en dehors du gouvernement, faute d’avoir obtenu le poste de première ministre. Tous deux ont assuré à l’issue du déjeuner qu’ils formeraient une équipe soudée.

«Le premier ministre est le chef de la majorité et je mènerai à ses côtés, pour les socialistes la bataille des législatives», a dit Martine Aubry aux journalistes. «Nous irons à la fois à Lille et à Nantes et puis, pour terminer, à Paris», a précisé Jean-Marc Ayrault.

«Nous faisons campagne ensemble, je crois que c’est très important de montrer le rassemblement qui nous a permis de gagner les élections présidentielle et qui nous fera, je l’espère, gagner les élections législatives», a-t-il ajouté.

Le premier ministre a souligné que l’enjeu était de donner au président François Hollande «une large majorité pour mettre en œuvre ce que les Français ont choisi le 6 mai.» Il a affirmé que d’autres déjeuners de ce type auraient lieu afin d’assurer la cohésion entre le gouvernement et le Parti socialiste.

La «feuille de route, c’est le projet de François Hollande. C’est notre mission de la mettre en œuvre et pour ça, on a besoin d’un lien avec les Français», a-t-il expliqué.

Jean-Marc Ayrault était venu lui-même accueillir la maire de Lille sur le perron, comme s’il n’avait jamais été question de leur rivalité pour Matignon. Les deux caciques du PS se sont chaleureusement embrassés face aux caméras.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!