Interview indiscrète: Jean Troillet: «Je me suis bagarré pour rester en vie»
Publié

Interview indiscrèteJean Troillet: «Je me suis bagarré pour rester en vie»

L’alpiniste valaisan, 68 ans, prépare une nouvelle expédition en Antarctique. Rencontre avec une force de la nature.

par
Catherine Hürschler
«A 8000 m, on est près de l’au-delà et il ne faut pas aller plus loin. Sinon, c’est fini »

«A 8000 m, on est près de l’au-delà et il ne faut pas aller plus loin. Sinon, c’est fini »

Maxime Schmid

En 2016, Jean Troillet fête ses 50 ans d’alpinisme, 40 ans d’expéditions et les 30 ans du record de l’ascension de la face nord de l’Everest. «Vous avez vu le film «Everest»? Moi oui, avec mes enfants. Les personnages découvrent les crampons au camp de base, c’est vraiment du cinéma», lâche-t-il, amusé. Pas d’effets spéciaux dans le documentaire «Jean Troillet, toujours aventurier». On y découvre des images fortes, notamment lorsqu’il est victime d’un accident cardio-vasculaire en 2012 lors d’une expédition au Népal, sur l’Annapurna.

Votre opinion