Publié

Ski alpinJeongseon: le grand retour de Carlo Janka

Revoilà le grand Carlo Janka! Le Grison a remporté de main de maître le super-G de Coupe du monde de Jeongseon sur la piste des JO 2018.

Skiant comme à ses plus belles heures, Carlo Janka a signé sa plus belle prestation depuis belle lurette.

Skiant comme à ses plus belles heures, Carlo Janka a signé sa plus belle prestation depuis belle lurette.

Keystone

Faisant parler sa technique hors pair, taillant des merveilles de courbes sur la piste sud-coréenne de Jeongseon, Carlo Janka a surclassé ses rivaux pour s'offrir sa 11e victoire en Coupe du monde, sa première en super-G. Son dauphin, l'Italien Christof Innerhofer, pointe à 82 centièmes, tandis que la troisième place est revenue à l'Autrichien Vincent Kriechmayr, mais à déjà plus d'une seconde.

Tous les autres ténors du super-G se sont soit cassé les dents sur le chrono de Carlo Janka, soit montrés incapables de finir la course. Les éliminations ont en effet été nombreuses sur un tracé où il fallait prendre le maximum de risques. Parmi les victimes du jour, on retrouve le Norvégien Kjetil Jansrud, vainqueur la veille en descente et à nouveau favori dimanche, mais aussi de l'Italien Dominik Paris ou l'Américain Andrew Weibrecht. Reste que même si ces coureurs avaient franchi la ligne, il n'est pas certain qu'ils aient pu battre ce Carlo Janka en état de grâce.

Skiant comme à ses plus belles heures, le vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2009/2010 a signé sa plus belle prestation depuis belle lurette. Cela ne signifie pas qu'il était hors du coup lors de ses précédentes courses. Souvent bien placé, mais rarement tout devant, le coureur d'Obersaxen a régulièrement manqué d'un brin de réussite pour frapper un grand coup, de petites erreurs venant gâcher la plupart de ses manches. Et si l'on ajoute les douleurs récurrentes dont est victime le Grison, cela explique pourquoi il lui a fallu autant de temps pour renouer avec la victoire.

Le champion du monde 2009 et olympique 2010 -à chaque fois en géant - n'avait plus gagné en Coupe du monde depuis le combiné de Wengen en janvier 2015. Une victoire qui restait également la dernière en date d'un Suisse sur le circuit masculin. En super-G, la disette remontait même à deux ans avec le succès de Didier Défago à Kitzbühel en janvier 2014.

Deuxième meilleur Suisse dimanche à Jeongseon, le St-Gallois Ralph Weber (22 ans) s'est classé à un encourageant 13e rang. Quant à Beat Feut, contrairement à la descente, il n'a pas encore retrouvé ses marques en super-G, le Bernois échouant hors du top 15.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!