Publié

olyJO-2014 - Bjoerndalen et Ligety sont géants (PAPIER GENERAL,ACTUALISATION)

Par Pierre GALY SOTCHI (Russie), 19 fév 2014 (AFP) - Les JO de Sotchi ont consacré deux géants mercredi: le biathlète norvégien Ole Einar Bjoerndalen, nouveau détenteur du record (13) de médailles aux JO d'hiver et l'Américain Ted Ligety a remporté le slalom géant à l'épilogue étouffant.

Les Jeux ont également été frappés par un "tremblement de terre": l'élimination en hockey sur glace de la Russie, qualifiée de "meilleure équipe du tournoi" par Vladimir Poutine 48h plus tôt. Il en fallait plus pour bousculer Bjoerndalen. Le paisible quadragénaire norvégien a pris soin de bien se couvrir avant de monter sur le podium olympique pour la 13e fois depuis 1998. Grâce à la victoire de la Norvège dans le relais mixte en biathlon, il a décroché une deuxième médaille d'or depuis le début des JO de Sotchi (sa 8e au total) et il est devenu le nouveau détenteur du record des médailles olympiques (13), devant un autre Norvégien, l'ancien fondeur Bjorn Daehlie. L'autre grand bonhomme du jour est du genre (un peu) plus exubérant. Ted Ligety, 29 ans, a claqué une grosse bise affectueuse à sa compagne pour célébrer son titre en slalom géant. Peut-être pour marquer son soulagement, tant le dénouement de l'épreuve fut épique. Déjà double champion du monde de la spécialité (2011, 2013), Ligety avait apparemment écrasé toute la concurrence lors de la première manche, reléguant tous ses adversaires à plus d'une seconde. Mais le Français Steve Missillier, dixième sur le premier tracé, signa une deuxième descente quasi parfaite. Il fit même figure de vainqueur possible. Jusqu'à l'arrivée de Ligety. Un autre Français, Alexis Pinturault, l'un des meilleurs spécialistes de la discipline, complète le trio des médailles. La double présence française sur le podium efface une premier semaine ratée dans toutes les épreuves de vitesse. Il s'agit des premières médailles des Français en alpin, depuis les JO de Turin en 2006, après le "zéro pointé" aux JO de Vancouver en 2010. L'Américain Bode Miller, 36 ans, en bronze sur le super-G dimanche, a lui laissé filer son rêve de décrocher une 7e et dernière médaille olympique. Il a fini très loin (2 sec 53), à la 20e place, avant d'annoncer qu'il ne disputerait pas le slalom samedi. La fin des Jeux approche. La preuve? Le tournoi de hockey sur glace aborde la phase finale, avec des rencontres "à la vie, à la mort"... Et l'équipe de Russie, fierté du pays organisateur, est tombée dès les quarts de finale face à la Finlande (3-1). Le constat est implacable... Depuis les Jeux de 1992, alors qu'elle participait sous la bannière de l'Equipe unifiée suite à la chute de l'URSS l'année précédente, la Russie n'a pas réussi à décrocher l'or. Elle s'est contentée de l'argent en 1998 et du bronze en 2002. Elle a fini le tournoi bredouille en 2010, et donc en 2014. Cette élimination des Russes laisse la voie libre aux deux autres favoris du tournoi, le Canada et les Etats-Unis opposés en soirée (17h00 GMT) respectivement à la Lettonie et à la République Tchèque. Pas sûr que le pays hôte se console avec la belle histoire du jour: la victoire du Russe d'origine américaine Vic Wild, nouveau champion olympique de slalom géant parallèle (snowboard) alors que son épouse Alena Zavarina a enlevé la médaille de bronze de l'épreuve dames remportée par la Suissesse Patrizia Kummer. pga/jr

(AFP)

Ton opinion