Publié

OlyJO-2014 - Ski de fond: le triplé pour la Norvège et la reine Marit (COMPTE RENDU,ACTUALISATION)

ROSA KHOUTOR (Russie), 22 fév 2014 (AFP) - Marit Bjoergen, Gull Marit ("Marit en or", en norvégien) a encore frappé avec son 3e titre des Jeux de Sotchi dans le 30 km libre, emmenant dans son sillage la Norvège qui réalise le premier triplé depuis 1992 dans les épreuves de fond.

Avec cette 6e médaille d'or de sa carrière, la 10e médaille en tout, Bjoergen rejoint la patineuse de vitesse Lidia Skoblikova et la fondeuse Lyobov Yegorova en tant qu'athlète femme la plus titrée aux JO d'hiver. "Je n'y pensais pas, je pensais plutôt à chaque course. Cette année, je voulais vraiment avoir l'or sur cette distance (le 30 km). Quand j'arrêterai de skier je penserai au nombre de médailles", a expliqué Bjoergen. La Norvégien n'a d'ailleurs pas clairement pas exclu de continuer la moisson en 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud. "Quatre ans c'est beaucoup, je ne rajeunis pas, je réfléchis aussi à avoir une famille, je verrai. Si j'ai la motivation je ferai les jeux mais c'est difficile de savoir ce que je ferai dans quatre ans", a-t-elle déclaré. Bjoergen qui était déjà la doyenne des championnes olympiques de ski de fond depuis son sacre dans le skiathlon en début de Jeux, puis celui du sprint par équipes, a de nouveau amélioré ce "record" de quelques jours en le portant à 33 ans et 338 jours. Et Bjoergen n'a finalement même pas eu à forcer outre mesure son talent, emmenée comme dans un fauteuil par ses compatriotes Therese Johaug, finalement 2e et consternante tactiquement dans le finish à moins de privilégier les desseins de Bjoergen, et Kristin Stoermer Steira, 3e. Les trois Norvégiennes ont pris la poudre d'escampette à partir du 10e km, trop fortes pour un peloton dans lequel la Polonaise Justyna Kowalczyk figurait. L'autre favorite de l'épreuve, tenante du titre sur 30 km classique, a rendu les armes peu après, blessée encore à la cheville. Le trio norvégien a alors constamment accéléré, phagocytant dès la mi-course le podium. Le dernier triplé en ski de fond était déjà l'oeuvre de Norvégiens, avec Vegard Ulvang, Björn Daehlie et Terje Lagli sur le 30 km classique des jeux d'Albertville 1992. Chez les femmes, ça ne s'était plus vu depuis 1988 à Calgary avec les Soviétiques Tamara Tichonova, Ansifa Reztsova et Raisa Smetanina sur le 20 km classique. Les Françaises Aurore Jean et Coraline Hugue ont réalisé une remarquable course, terminant 6e et 7e de l'épreuve. Belle performance également de Anouk Faivre Picon, 17e après avoir longtemps été dans le bon wagon. fbr/jr

(AFP)

Votre opinion