23.03.2020 à 12:37

OlympismeJO 2020: Swiss Olympic a écrit au CIO

L'organe faîtier du sport suisse a fait part de ses inquiétudes au CIO et va sonder ses athlètes.

von
Sport-Center
Swiss Olympic estime que les Jeux ne devraient pas avoir lieu avant que la crise du coronavirus ne soit maîtrisée dans le monde entier.

Swiss Olympic estime que les Jeux ne devraient pas avoir lieu avant que la crise du coronavirus ne soit maîtrisée dans le monde entier.

AFP

Dans un communiqué publié lundi sur son site Internet, Swiss Olympic prend position quant à la tenue des Jeux olympiques de Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août. «Au cours des derniers jours, plusieurs Comités nationaux olympiques ainsi que des fédérations sportives d’autres pays ont pris position en rapport avec la tenue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et demandé un report ou une annulation. Swiss Olympic a naturellement suivi l’évolution de ces derniers jours en Suisse et dans les autres pays. De notre côté, nous avons également informé le CIO de notre position, dimanche. Dans une lettre, nous avons clairement souligné à quel point la situation d'entraînement est difficile pour les athlètes, les entraîneurs et le reste du personnel d’encadrement dans les circonstances actuelles.»

L’organe faîtier du sport suisse ajoute: «En parallèle, nous avons demandé au CIO de fixer un délai pour prendre une décision sur la tenue des Jeux Olympiques d'été.» Et souligne: «Selon Swiss Olympic, les Jeux ne devraient pas avoir lieu avant que la crise du coronavirus ne soit maîtrisée dans le monde entier. Pour Swiss Olympic, la santé et le bien-être de tous passent avant tout.»

Une enquête auprès des athlètes

En ce sens, les dernières communications du CIO semblent avoir rassuré Swiss Olympic: «Dimanche soir, le CIO a annoncé qu'il souhaitait examiner différents scénarios de planification en raison de la crise du coronavirus et qu'il prendrait une décision dans les quatre semaines. Cette décision du CIO va dans le sens de ce qu’espérait Swiss Olympic. Nous avons ainsi obtenu le délai que nous avions demandé. Swiss Olympic est bien conscient de la difficulté de la tâche du CIO: prendre une décision concernant l'organisation des Jeux Olympiques en prenant en compte tous les aspects de planification (calendrier international des compétitions, disponibilité des stades, hébergement, etc.) et toutes les organisations concernées est extrêmement compliqué.»

Swiss Olympic va également effectuer une enquête auprès des athlètes afin de connaître leur avis.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!