États-Unis: Joe Biden exhorte le Sénat à adopter son plan de relance
Publié

États-UnisJoe Biden exhorte le Sénat à adopter son plan de relance

Le projet de loi, visant à redémarrer l’économie américaine, a déjà été approuvé dans la nuit de vendredi à samedi par la Chambre des représentants.

Le président américain Joe Biden a exhorté samedi le Sénat à emboîter le pas à la Chambre des représentants et à adopter «rapidement» son vaste plan de relance.

Le président américain Joe Biden a exhorté samedi le Sénat à emboîter le pas à la Chambre des représentants et à adopter «rapidement» son vaste plan de relance.

AFP

Joe Biden a salué samedi l’adoption par la Chambre américaine des représentants de son vaste plan de relance de 1900 milliards de dollars (env. 1730 milliards de francs) et a exhorté le Sénat à approuver «rapidement» ce texte.

«Si nous agissons avec détermination, rapidité et audace, nous pourrons enfin reprendre le dessus contre ce virus, nous pourrons enfin relancer notre économie», a plaidé le président démocrate.

Après des heures de débat, le projet de loi a été adopté dans la nuit à la chambre basse par 219 voix, toutes démocrates, contre 212 (dont deux démocrates), les républicains dénonçant des mesures trop coûteuses et mal ciblées.

Le salaire minimum ne change pas

Le texte sera transmis au Sénat la semaine prochaine, où la mesure prévoyant une hausse du revenu minimum – jusqu’à 15 dollars par heure, d’ici 2025 – devrait être retirée. La hausse du salaire minimum horaire divisait certains démocrates progressistes et modérés.

Dans sa très brève allocution, Joe Biden n’a pas évoqué ces divisions. «J’espère qu’il sera rapidement adopté. Nous n’avons pas de temps à perdre», a-t-il invité.

Allocations chômage prolongées

Dans le détail, le plan Biden prévoit plusieurs dizaines de milliards de dollars pour l’accélération du rythme des vaccinations et le déploiement de tests mais aussi 130 milliards de dollars (env. 118 milliards de francs) pour aider les écoles et lycées à rouvrir malgré la pandémie.

De nouveaux chèques d’aide d’un montant de 1400 dollars (env. 1270 francs) devraient être envoyés aux Américains, selon leur niveau de revenus, et la durée de versement des allocations chômage prolongée jusqu’au 30 septembre 2021.

(AFP)

Votre opinion