06.10.2020 à 16:06

FootballJohan Djourou: «Une flamme s’est allumée»

Le défenseur genevois, 33 ans, s’est engagé pour deux saisons avec le FC Nordsjaelland. Derrière cette destination surprenante se dessine un projet qui lui tient à cœur.

par
Simon Meier
Après avoir énormément bourlingué, Johan Djourou vient de poser ses valises au Danemark, où il devrait terminer sa carrière de footballeur.

Après avoir énormément bourlingué, Johan Djourou vient de poser ses valises au Danemark, où il devrait terminer sa carrière de footballeur.

KEYSTONE

Johan Djourou dans le grand Nord, qui l’eût cru? Même pas lui: «Si tu m’avais dit, il y a quelques mois, «Jo, tu vas aller jouer au Danemark», j’aurais bien rigolé», se marre le Genevois à l’autre bout du fil. L’abracadabrantesque scénario s’est concrétisé lundi: l’ex-défenseur central de l’équipe de Suisse, 33 ans, s’est engagé pour deux saisons au FC Nordsjaellen, dans la banlieue de Copenhague.

Vu de loin, ce transfert, qui pourrait bien être le dernier d’une riche carrière, s’apparente à une joyeuse incongruité. En réalité, il s’agit d’un coup de foudre: «Durant la première semaine que j’ai passée là-bas (ndlr: fin septembre), une flamme s’est allumée, explique Djourou. Dès le début, j’ai eu des étoiles plein les yeux parce qu’au-delà du football, qui est évidemment au centre de la démarche, il y a un aspect humain et philosophique qui me convient parfaitement. À un moment donné dans la vie, il y a des choses qui viennent à toi, qui s’imposent. Là, c’était le cas.»

«Après Arsenal, au niveau de la précision du travail et du développement, je n’avais jamais rien vu de mieux»

Johan Djourou, nouveau joueur du FC Nordsjaellen

Malgré le caractère exotique de la destination et la prononciation ardue du nom, l’ex-joueur d’Arsenal ne débarque pas n’importe où. Créé en 2003 sur les restes du Farum BK, sacré champion du Danemark en 2012, le FC Nordsjaellen est en pleine expansion. Arrivé à la présidence fin 2015, l’Anglais Tom Vernon, ancien scout de Manchester United, fourmille manifestement d’idées. «Après Arsenal, au niveau de la précision du travail et du développement, je n’avais jamais rien vu de mieux, raconte l’ancien Gunner. Ils ont mis toute une structure en place entre le Danemark et le Ghana, et ils ne vont pas s’arrêter là.»

En attendant d’autres pièces au puzzle, la connexion Farum-Accra porte ses fruits. Les meilleurs éléments de l’académie Right to Dream, fondée dès 1999 au Ghana par Tom Vernon, ont ainsi l’occasion d’entamer une carrière européenne. L’un d’eux, Mohammed Kudus, 20 ans, vient d’être transféré à l’Ajax Amsterdam pour 9 millions d’euros. «Ce joueur est un crack et il y en a plusieurs (ndlr: cinq actuellement dans le contingent pro), tout aussi forts, qui arrivent derrière, s’enthousiasme Djourou. Moi, je vais apporter mon expérience, jouer mon rôle de grand frère avec ces petits, notamment au niveau mental.»

«Si l’aspect financier avait été prioritaire à mes yeux, j’aurais signé au Qatar ou ailleurs»

Johan Djourou, nouveau joueur du FC Nordsjaellen

En manque de jeu, puisqu’il n’a disputé que sept bouts de matches depuis son départ de Ferrare fin 2018 (cinq avec Sion et deux avec Neuchâtel Xamax la saison passée), Johan Djourou assure que son amour du ballon reste intact. «Si l’aspect financier avait été prioritaire à mes yeux, j’aurais signé au Qatar ou ailleurs, dit-il. Mais ma carrière est déjà faite, en ce sens. C’est vraiment la qualité du projet et l’aspect humain qui ont dicté mon choix.»

Également passé par l’Allemagne (Hanovre, Hambourg) et la Turquie (Antalyaspor), l’homme aux 76 sélections avec l’équipe de Suisse devrait donc boucler son tour d’Europe au Danemark. Il y côtoiera une vieille connaissance, Michael Essien, puisque l’ex-vedette ghanéenne de Chelsea vient d’intégrer le staff technique du FC Nordsjaellen. Rayon pelouse, Djourou devrait découvrir son nouveau championnat le 19 octobre, avec la venue du FC Randers. La rencontre aura lieu au Right to Dream stadium, ex-Farum Park, l’enceinte où les M17 helvétiques étaient devenus champions d’Europe en mai 2002, sans Djourou mais avec son pote Philippe Senderos. Un joli clin d’œil, peut-être doublé d’un heureux présage.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
15 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mdr

07.10.2020 à 08:29

UNE flamme c est allumée a ma banque alors j ai dis ouiiiiii

keltia

06.10.2020 à 18:31

L'auteur de l'article juge le nom du club imprononçable... c'est sans doute pour cela qu'il ne sait pas non plus l'écrire 😀

Black-Jacket66

06.10.2020 à 17:44

Un grand frère à l' infirmerie toutes les 15 mn. de jeux. Bravo l' exemple.