Netflix - John David Washington: régime beignets pour se préparer à son rôle
Publié

Miam!John David Washington: régime beignets pour se préparer à son rôle

Le fils aîné de l’acteur Denzel Washington devait maintenir un physique de M. Tout-le-Monde dans le film «Beckett».

À gauche: John David Washington dans «Tenet» en 2020. À droit: dans «Beckett».

À gauche: John David Washington dans «Tenet» en 2020. À droit: dans «Beckett».

DR / Netflix

John David Washington s’est goinfré de beignets pour maintenir son physique de M. Tout-le-Monde sur le tournage de «Beckett». Dans le nouveau film disponible sur Netflix, l’acteur incarne un touriste américain en vacances en Grèce qui devient la cible d’une chasse à l’homme après un accident et doit rejoindre l’ambassade la plus proche pour prouver son innocence.

Même si le fils aîné de Denzel Washington était joueur de football américain avant de lancer sa carrière à Hollywood, le réalisateur Ferdinando Cito Filomarino voulait qu’il semble bien moins athlétique pour son long-métrage. «À l’exception de deux sauts très intenses, j’ai fait toutes mes propres cascades. (…) Ferdi m’a fait courir comme un fou! Il m’a vraiment mis à l’épreuve. Ce n’est pas comme si Beckett était un marine ou quelqu’un qui a un passé de militaire. C’est un gars qui a probablement joué un peu au football au lycée et qui s’est laissé aller physiquement depuis, a partagé l’acteur. Et c’est comme ça que je devais entrer dans le personnage. Je n’ai pas beaucoup couru pour me préparer au rôle. J’ai pris du poids pour ça et j’en ai payé le prix, mais c’est le travail! Spéciale dédicace à Krispy Kreme et toutes les choses qui ont contribué à rendre les choses encore plus difficiles et une galère beaucoup plus crédible quand je devais courir partout. »

L’alchimie avec Alicia Vikander

Boyd Holbrook, Vicky Krieps et Alicia Vikander sont également à l’affiche de «Beckett» et John David Washington a révélé qu’il s’était immédiatement bien entendu avec l’actrice suédoise. «Il y a eu une alchimie et c’était juste la bonne. Alicia a compris l’histoire, elle a compris son personnage, mais elle a aussi compris qu’on cherche simplement des choses ensemble. C’était une telle collaboration, et je l’ai vraiment appréciée pour ça et pour son leadership de vétéran du cinéma. J’ai adoré travailler avec elle», a-t-il commenté.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion