05.08.2020 à 19:08

Hockey sur glaceJohn Fust sera le nouveau directeur sportif du LHC

Petr Svoboda a annoncé que le responsable du mouvement junior allait prendre du galon. La piste Dale Weise, elle, se refroidit.

John Fust va prendre la succession de Jan Alston à Lausanne.

John Fust va prendre la succession de Jan Alston à Lausanne.

KEYSTONE

Dans une interview accordée à 24 heures, Petr Svoboda lève le voile sur quelques-unes des interrogations qui entourent le Lausanne HC. Notamment sur la question de la direction sportive, dont le poste principal est vacant depuis l’éviction de Jan Alston en fin de saison dernière. «Un comité va oeuvrer sous ma supervision. Il sera emmené par John Fust (ancien coach et jusque-là responsable du mouvement junior), qui va endosser la responsabilité de directeur sportif», explique le boss des opérations hockey du club vaudois. «C’est un homme intelligent, très bon, bien implanté en Suisse et à Lausanne», poursuit-il.

Par ailleurs, Petr Svoboda fait le point sur le cas Dale Weise, l’attaquant canadien annoncé à Lausanne, mais qui a démenti sa venue dans les médias québécois. «Je vous avais laissé entendre qu’il allait nous rejoindre, c’est vrai. C’est ce que je pensais. C’est ce qu’il pensait, commence le Tchèque. Mais sa sélection pour les play-off de NHL avec Montréal a changé la donne. Il veut essayer d’obtenir un nouveau contrat là-bas. Il nous a demandé un peu de patience, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre sans rien faire. Ce dossier n’est pas clos, mais nous regardons également s’il y a d’autres opportunités sur le marché pour un cinquième étranger.»

(Sport-Center)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

tickethai

06.08.2020 à 08:22

D'un côté on nous dit que si le club ne peut jouer que devant 1000 spectateurs, les carottes sont cuites, d'un autre, le LHC ne semble pas freiner ses investissements colossaux pour faire venir des individualités à prix d'or. Plus généralement, les clubs de hockey ne semblent pas avoir trop souffert de la crise du covid (c'est vrai que finalement, la perte s'élève à 2 matches de saison régulière joués à huis clos et des play-offs effacés - Comment les play-offs sont-ils budgets dans les clubs?). L'exemple le plus frappant est quand même à Genève: on demande aux joueurs de couper dans le salaire, mais derrière on engage Linus Omark (joueur très cher). Il y a un sacré décalage entre les paroles et les actes.

Lhc For Never

05.08.2020 à 20:41

Pour une mauvaise équipe, cet homme est de la brioche.