Hockey sur glace: John Gobbi: «Au moins, on sera tout de suite dans le bain»
Publié

Hockey sur glaceJohn Gobbi: «Au moins, on sera tout de suite dans le bain»

«Le Matin» a lancé un coup de fil au capitaine du Lausanne HC, à la veille du derby contre GE Servette (ce soir, 19h45 aux Vernets). Alors John Gobbi, impatient?

par
Frédéric Lovis
John Gobbi: «On se prépare depuis avril pour ce moment, il est normal qu’une pointe d’excitation et de nervosité survienne le jour J.»

John Gobbi: «On se prépare depuis avril pour ce moment, il est normal qu’une pointe d’excitation et de nervosité survienne le jour J.»

Keystone

- John Gobbi, avez-vous des fourmis dans les jambes?

«Elles vont arriver petit à petit ce jeudi, jour du match. Nous nous préparons depuis avril pour pouvoir vivre ce moment. Il est normal qu’une pointe d’excitation et de nervosité survienne le jour J.»

- Un jour J particulier, puisqu’il coïncide avec un déplacement aux Vernets…

«C’est un derby. Il y aura beaucoup de monde et de bruit. L’intensité et la rivalité sera d’emblée présente. C’est exactement pour ce genre de matches que j’adore le hockey. Je me réjouis d’y être et de me replonger dans ma préparation de match.»

- Qu’allez-vous manger avant de prendre le bus? Du lion?

«Je me ferai à manger à la maison, comme d’habitude. Du riz avec un morceau de viande ou de poisson, des légumes et une salade. Ensuite, une sieste. En principe, j’ai passé l’âge de faire la sieste. Mais les jours de match, c’est une tradition que je ne sacrifierai pas de sitôt.»

- Commencer la saison par un derby contre GE Servette, est-ce une bonne ou une mauvaise chose?«»

«Eh bien, ça dépendra, comme toujours, du résultat final. Au moins, on sera tout de suite dans le bain. Ce n’est pas plus mal, vu le début de saison assez chargé qui nous attend (ndlr: lors de ses sept premiers matches, LHC verra GE Servette, Zoug, Davos, Berne, Lugano et les Zurich Lions se dresser sur sa route)

- Avez-vous comme consigne d’allumer le plus possible l’inexpérimenté gardien qui se trouvera dans le but adverse?

«Ce n’est pas si simple que ça, puisque Gauthier Descloux et Christophe Bays ont prouvé plusieurs fois qu’ils avaient le niveau pour évoluer dans cette ligue. Si Christophe joue, je suis bien placé pour le dire puisque je l’ai côtoyé à Lausanne. Ce garçon a du talent, croyez-moi.»

- Ça vous fera bizarre de ne pas voir Chris McSorley sur le banc de GE Servette?

«Avant le coup d’envoi, sans doute, oui. Avec Arno Del Curto, il fait partie des entraîneurs qui ont marqué durablement le hockey suisse au XXIe siècle. Grâce à sa manière de coacher ou d’agir derrière le banc, il arrivait souvent à influencer une partie. Il mérite aussi le respect pour tout ce qu’il a fait pour ce sport à Genève. Cela dit, dès que le puck sera lancé au milieu de la patinoire, je ne penserai plus à ça.»

- Savez-vous à quoi vous attendre maintenant que Craig Woodcroft est à la barre du navire grenat?

«J’ai vu jouer GE Servette à la Valée de Joux. C’était tout au début de la préparation, les choses ont surement évolué depuis. Au final, je ne m’attends pas à observer un bouleversement fondamental. Cet entraîneur est imprégné par la culture nord-américaine et son banc regorge de joueurs qui ont aussi baigné là-dedans. Il ne devrait donc pas y avoir d’énorme surprise.»

Romain Loeffel (GE Servette): «Ça va motiver les gens à venir au frais»

Votre opinion