30.05.2020 à 13:05

John McEnroe, nouvelle star des ados

Tennis

L'ancien champion de tennis se transforme en narrateur le temps d'une série Netflix pour ados. Jouissif!

par
Sport-Center
«Big Mac» a toujours aimé l'art du contre-pied: son dernier né est savoureux.

«Big Mac» a toujours aimé l'art du contre-pied: son dernier né est savoureux.

Keystone

Réunir John McEnroe, légende du tennis, avec une série pour adolescents sur Netflix: à priori, une idée qui ne peut émaner que d'un esprit sous LSD. Et bien figurez-vous que ce cocktail déroutant fonctionne à merveille!

L'homme aux sept titres du Grand Chelem prête en effet son personnage - il s'incarne lui-même, qui d'autre? - au narrateur du grand succès de ce printemps sur le site de streaming intitulé «Mes premières fois».

Le pitch est assez basique: des ados en chaleur découvrent leur sexualité. Sauf que le personnage principal, une jeune américaine d'origine indienne du nom de Devi Vishwakumar, vient de perdre son père, décédé subitement, ce qui n'arrange rien à ses sentiments bouleversés.

Et que vient faire John McEnroe là-dedans? Il était l'idole du père défunt. Le tennisman se substitue alors à la figure paternelle dans une voix off qui accompagne la jeune femme dans son parcours.

S'il s'attarde - une fois n'est pas coutume - sur les tribulations d'une adolescente en plein éveil sexuel, John McEnroe ne s'éloigne jamais trop de la petite balle jaune: la vie quotidienne de l'héroïne de l'histoire qui nous est contée est illustrée par des images de ses plus célèbres matches. Et de ses colères théâtrales, notamment.

«S'il y a bien une chose commune à tous les parents indiens, c'est qu'ils adorent le tennis, explique la créatrice de la série Mindy Kaling, elle aussi d'origine indienne, sur le site USA Today. Et quand nous avons décidé que le personnage de Devi allait faire des crises de colère dans certaines situations, j'ai tout de suite pensé à celles de John McEnroe.»

Tout en second degré, comparant les situations que vit la jeune fille à ses mythiques parties, McEnroe se présente sous un jour nouveau. Comme lorsqu'il commente la sortie de la piscine de Paxton Hall-Yoshida, éphèbe de la série: «Regardez-moi ce beau gosse», s'exclame-t-il. Aussi déroutant qu’hilarant.

ATTENTION SPOILER: A la fin de la série, «Big Mac» fait une apparition remarquée du côté de Malibu. Histoire de montrer que sa présence n'est pas que métaphorique, mais bel et bien physique, force voix. Comme à la belle époque.

Florian Müller

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!