Football: Jonas Omlin, une expulsion et des critiques
Publié

FootballJonas Omlin, une expulsion et des critiques

Le portier suisse de Montpellier a vu rouge après 20 minutes contre le PSG vendredi. Une déconvenue qui arrive après une première partie de saison décriée par certains en Ligue 1.

par
Thibaud Oberli
Jonas Omlin quittant le terrain après son expulsion contre le PSG. 

Jonas Omlin quittant le terrain après son expulsion contre le PSG.

AFP

Depuis son arrivée à Montpellier cet été, le gardien Jonas Omlin s’est rapidement fait une place dans l’effectif de Michel Der Zakarian. Avec sa casquette de numéro 1, il n’a été laissé au repos seulement deux matches depuis le début de la saison pour une blessure aux ischio-jambiers durant le mois de novembre.

Malgré une solide expérience acquise en Suisse, le joueur originaire d’Obwald a de la peine à convaincre depuis son arrivée dans le sud de la France. Ce sont principalement les supporters qui ne sont pas pleinement satisfaits de ses performances. Dans une équipe ambitieuse, deux blanchissages en 19 matches est un résultat insuffisant pour beaucoup d’observateurs.

Mais le mois dernier, à l’heure de tirer le bilan en conférence de presse, son coach réitérait sa confiance en son dernier rempart: «Je trouve que Jonas est un bon gardien. Après, nous sommes l’une des équipes concédant le plus de frappes. (…) Je ne suis pas entraîneur des gardiens mais de ce que je vois, je trouve que c’est un bon gardien et je sais qu’il peut faire mieux. Et j’espère qu’il fera bien mieux».

Un bilan mitigé partagé par l’international suisse, qui s’exprimait dans le «Midi Libre»: «Moi aussi j’attends plus. Chaque frappe fait but. Je n’en suis pas content. Mais je ne reste pas dans le passé. Je veux changer la situation». Mais à défaut d’être irréprochable, l’ancien gardien du Mont sur Lausanne est pugnace: «Je suis arrivé ici avec des qualités, je ne vais pas tout changer. Je dois rester confiant, continuer de travailler. Le succès vient toujours quand on bosse».

Une expulsion et un match référence

Affronter le PSG et sa ribambelle de star est un défi pour chaque gardien, qui peut se transformer en véritable sauveur. Mais vendredi, ce scénario idéal n’a pas longtemps été ne serait-ce que possible. La faute à une expulsion à la 20e, aidée par la VAR, pour une sortie de dernier recours et trop appuyée sur Kylian Mbappé. De quoi alimenter encore un peu le feu des critiques, malgré 15 premières minutes rassurantes. Résultat, son équipe repart avec une valise (4-0) du Parc des Princes et reste dans le ventre mou du classement (11e, 28 points).

Deux semaines avant cette déconvenue, c’était une performance référence qu’offrait le Suisse contre le FC Nantes de Raymond Domenech. Malgré un match nul (1-1) qui ne fait pas les affaires de son club, cette rencontre a eu le mérite de montrer la solidité dont peut faire preuve Jonas Omlin. Un avant-goût de la deuxième partie de saison?

Votre opinion