Révélation: Jorja Smith, sur les traces d'Amy Winehouse
Publié

RévélationJorja Smith, sur les traces d'Amy Winehouse

À 21 ans, la Britannique a déjà collaboré avec Drake et Kendrick Lamar. Elle est promise à un grand avenir. Genèse d’une future star de la soul, qui va mettre le Lab en apesanteur ce lundi 9 juillet.

par
Laurent Fluckiger
Jorja Smith était à Coachella en avril dernier.

Jorja Smith était à Coachella en avril dernier.

AFP

Chanteuses, vérifiez votre messagerie privée sur Instagram: peut-être y découvrirez-vous un jour un petit mot de Drake. C’est en effet ce qui est arrivé en 2016 à Jorja Smith, 19 ans alors. Le puissant rappeur canadien est tombé sous le charme des vidéos que la jeune Britannique a publiées sur SoundCloud. Et il propose tout simplement un featuring à celle dont presque personne ne connaît encore le nom.

Remontons dix ans plus tôt: Jorja Smith, fille d’une créatrice de bijoux et d’un chanteur d’un groupe vocal de neo-soul appelé 2nd Naicha, a 8 ans et fait déjà ses premiers concerts. On raconte que c’est son père qui s’est rendu compte qu’elle avait du talent le jour où il l’a entendue interpréter «Silent Night» à l’église. Dans la petite ville de Walsall, à 200 kilomètres à l’ouest de Londres, où la famille habite, il l’encourage à apprendre le piano. Elle décroche ensuite une bourse dans une école locale prestigieuse, où elle choisit le hautbois et prend des cours de chant classique.

Un léger accent jamaïcain

Son destin musical est tout tracé. Sa voix est comparée à celle d’Amy Winehouse, l’une de ses grandes obsessions. Et elle bénéficie depuis Londres de l’appui de managers à 15 ans déjà. Son diplôme en poche, elle part pour la capitale, continue d’écrire des chansons tout en travaillant chez Starbucks. En janvier 2016, elle sort enfin son premier single: «Blue Lights». Une radio locale la passe en boucle. Et qui l’entend tombe immédiatement amoureux. Sur un sample d’easy listening, Jorja Smith pose un timbre soul avec parfois un léger accent jamaïcain hérité de son papa. S’il s’agit d’une ballade urbaine, la Britannique y évoque pourtant la violence de la rue et les pressions policières.

Quelques mois plus tard, voilà Drake qui écrit à Jorja Smith. «Oh, mon Dieu!» aurait réagi, au bord de la syncope, n’importe qui à la place de la jeune fille. Pas elle. «J’ai toujours été un peu nonchalante. Donc j’ai plutôt dit quelque chose comme: «Génial. Il m’a demandée? C’est vraiment cool», assurera-t-elle plus tard à Billboard. Le pire, c’est qu’elle ne saute même pas tout de suite sur la proposition de Drake de poser sa voix sur «Get It Together». Elle qui travaille sur ses propres chansons depuis l’âge de 11 ans hésite: «Ce morceau avait déjà été écrit. C’est une reprise. L’original est «Superman», de Black Coffee. C’est sa chanson en featuring avec Bucie. Quand je l’ai entendue pour la première fois, je l’ai vraiment aimée, mais je ne savais pas si je voulais la chanter. Parce que je ne l’avais pas écrite et qu’elle ne me représentait pas.»

Plusieurs mentors

Jorja Smith finit quand même par accompagner Drake. Après des peines de cœur, elle se sent en effet enfin en phase avec «Get It Together». Une fois le morceau paru – sur lequel c’est bien elle qui se taille la part du lion – la machine est lancée. L’adoubement ultime de Jorja Smith par Drake se fait le 24 août 2017, alors que la chanteuse est en concert à Toronto, au Canada. Il fait la surprise de débarquer sur scène et loue «une des plus incroyables voix, talent et personne» qu’il a rencontrées dans sa vie. Elle fait aussi la première partie de la tournée de Bruno Mars, chante «I Am» sur la BO de «Black Panther» réalisée par Kendrick Lamar et se retrouve au générique de l’album de la révélation pop Kali Uchis.

Que d’artistes associés à celui de Jorja Smith! Depuis quelques semaines, «Lost & Found», son premier album, est enfin sorti et c’est son nom seul qui y figure, sans invités. Retenez-le bien, car on lui promet un grand avenir. Ce soir, elle partagera l’affiche avec Jacob Banks et Khalid dans la même salle où se produisait dix ans plus tôt Adele, elle aussi au tout début de sa carrière.

Votre opinion