Publié

MaltraitanceJoseph, le chien martyr qui émeut l'Amérique

Sous-alimenté et enchaîné quatre ans à un arbre, un berger allemand a subi un véritable calvaire à Middletown, aux États-Unis.

par
Pom

Son maître a été arrêté la semaine dernière, après que les secours ont trouvé le pauvre toutou enchaîné à un arbre, à l'arrière de la maison de son maître. Selon la chaîne WCPO 9, le propriétaire du chien a répondu aux policiers que l'animal «n'était pas humain», et qu'il ne voyait dès lors pas le problème à l'avoir traité comme il l'avait fait, durant des années. Le pauvre Joseph, lorsqu'il a été sauvé, était pourtant affamé, déshydraté, couvert de puces et de traces de coups. Son propriétaire n'a jusqu'ici dû payer qu'une amende d'une vingtaine de francs…

Recueilli par la Progressive Animal Welfare Society (PAWS), une association de défense des animaux, le chien se refait depuis, aussi vite que possible, une santé. Mais un détail atroce suffit à faire comprendre à quel point le pauvre était mal en point : lorsqu'une volontaire du PAWS lui a donné le bain, après son sauvetage, du sang a jailli par tous les trous, tant le pauvre petit était littéralement rongé par les puces. C'est d'ailleurs dans ce refuge que le chien, qui s'appelait à l'origine Toby, a reçu son nouveau nom en référence au personnage biblique vendu par ses frères, puis devenu vice-roi d'Egypte.

Questionnés par la presse locale, les voisins de la famille Temple, à qui appartenait le chien, ont expliqué qu'ils avaient bien conscience que Joseph était très mal en point. Mais son propriétaire leur aurait expliqué que l'animal souffrait d'une maladie et qu'il ne pouvait rien y faire. Les Temple leur ont même demandé aux gens du quartier de témoigner en leur faveur, après que l'affaire a éclaté.

Au vu de l'émotion suscitée par cette atroce histoire, une page Facebook a été ouverte pour demander « Justice pour Joseph ». Elle réunit plus de 26'000 fans. On peut y suivre, pas à pas, le rétablissement du martyr à quatre pattes. Les internautes du monde entier y postent des mots de soutien et réclament une sanction sévère pour le maître du berger allemand, qui passera devant le juge le 14 octobre. Tous espèrent que cet horrible fait divers conduira à un durcissement des lois contre les maltraitances d'animaux.

Ton opinion