Joss Whedon tacle Gal Gadot: «L’anglais n’est pas sa langue maternelle»
Publié

Abus sur les tournagesJoss Whedon tacle Gal Gadot: «L’anglais n’est pas sa langue maternelle»

Dans une interview, le réalisateur, mis en cause par les stars de «Justice League», minimise les faits. Il répond aussi aux allégations du casting de «Buffy contre les vampires».

«Nous parlons d’un mauvais acteur dans les deux sens du terme», a également affirmé Joss Whedon à propos de Ray Fisher, qui jouait Cyborg.

«Nous parlons d’un mauvais acteur dans les deux sens du terme», a également affirmé Joss Whedon à propos de Ray Fisher, qui jouait Cyborg.

Getty Images via AFP

Joss Whedon a démenti les allégations de Gal Gadot et Ray Fisher sur le tournage de «Justice League» dans une interview au «New York Magazine», parue lundi 17 janvier. Le cinéaste avait été engagé pour prendre la relève du réalisateur original, Zack Snyder, quand ce dernier a dû gérer une tragédie familiale, mais le créateur de «Buffy contre les vampires» est entré en conflit avec les acteurs, notamment les interprètes respectifs de Wonder Woman et de Cyborg.

En 2021, l’actrice israélienne Gal Gadot avait affirmé que Josh Whedon l’avait «menacée» de nuire à sa carrière, et qu’elle s’était sentie abasourdie avant de décider de tenir tête au réalisateur. Joss Whedon assure que l’actrice l’a mal compris, mettant l’accent sur ses origines.

«Je ne menace pas les gens. Qui fait ça? L’anglais n’est pas sa langue maternelle, et j’ai tendance à m’exprimer de façon extrêmement éloquente», a-t-il expliqué. En réponse à ses commentaires, Gal Gadot a publié une déclaration dans laquelle elle a insisté avoir «parfaitement compris» à l’époque les propos du réalisateur.

«Un mauvais acteur»

En juillet 2020, Ray Fisher, de son côté avait affirmé que le traitement de Joss Whedon envers les acteurs et l’équipe de «Justice League» était «grossier, abusif, non professionnel et totalement inacceptable». Le réalisateur a encore une fois nié en bloc et il a également rejeté les allégations selon lesquelles il avait modifié son teint à l’écran. Il dit n’avoir apporté des changements à l’intrigue de son personnage que parce qu’elle «n’avait aucun sens» et que Cyborg était le «pire de tous les personnages du film». «Nous parlons d’une force malveillante. Nous parlons d’un mauvais acteur dans les deux sens du terme», a affirmé Joss Whedon.

Après la publication de l’article, Ray Fisher a posté une réponse sur Twitter. «Plutôt que de répondre à tous ces mensonges et à toutes ces bouffonneries aujourd’hui je vais célébrer l’héritage du Révérend Dr Martin Luther King Jr. Demain, le travail continue.»

Les dirigeants de WarnerMedia ont enquêté sur les allégations de Ray Fisher contre le cinéaste et ont annoncé en décembre 2020 qu’ils avaient pris des «mesures correctives».

«Buffy» aussi

Dans la même interview, Joss Whedon a répondu à certaines des accusations faites à son sujet par les membres du casting de «Buffy contre les vampires», cette fois. En février 2021, lactrice Charisma Carpenter a affirmé que le réalisateur «avait abusé de son pouvoir à de nombreuses reprises», lavait qualifiée de «grosse» et lui avait demandé «si (elle) allait le garder» en apprenant quelle attendait un enfant.

Ses camarades de tournage Amber Benson et Michelle Trachtenberg ont soutenu ses affirmations, Michelle Trachtenberg alléguant également quil y avait une règle sur le plateau empêchant Joss Whedon dêtre seul dans une pièce avec elle.

Dans l’entretien au «New York Magazine», ce dernier a déclaré que, même s'il nétait «pas courtois» avec Charisma Carpenter, il ne lui a jamais dit quelle était «grosse». «La plupart de mes expériences avec Charisma étaient délicieuses et charmantes (…) Jai crié, et parfois il fallait crier, a-t-il poursuivi. Cétait un casting très jeune, et il était facile que tout se transforme en soirée cocktail. »

En réponse à la déclaration de Michelle Trachtenberg, il a affirmé quil «navait aucune idée de ce dont (elle) parlait».

Auparavant, Sarah Michelle Gellar et dautres costars de «Buffy» et de la série «Angel», dont David Boreanaz, James Marsters et Eliza Dushku, ont exprimé leur soutien à leurs collègues de casting.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion