Publié

Beach-volleyJouer contre les Ukrainiennes, ça fait quoi?

Aux Européens de Munich, une paire féminine suisse a bien débuté son tournoi contre un duo ukrainien. Un contexte émotionnel pas facile à gérer.

par
Emmanuel Favre
(Munich)
Esmée Böbner (à gauche) et Zoé Vergé-Dépré ont commencé le Championnat d’Europe sur une victoire.

Esmée Böbner (à gauche) et Zoé Vergé-Dépré ont commencé le Championnat d’Europe sur une victoire.

boebner-vergedepre.com (archives)

Mardi matin, sur le court central aménagé sur la Königsplatz, au cœur de Munich, Esmée Böbner (22 ans) et Zoé Vergé-Dépré (24 ans) ont entamé le Championnat d’Europe par une victoire. La Lucernoise et la Bernoise n’ont jamais été mises en danger par les Ukrainiennes Valentyna Davidova (34 ans) et Diana Lunina (29 ans).

Les Suissesses se sont imposées en deux sets, 21-14 21-11. Et ne sont restées que 33 minutes sur le sable bavarois.

Hiérarchie mondiale respectée

A la lumière de la hiérarchie mondiale, le résultat est logique. Troisième paire helvétique du classement tenu à jour par la Fédération internationale (FIVB), Böbner et Vergé-Dépré figurent au 23e rang alors que leurs adversaires occupent la 55e position.

«Mais, même si on est favorites, c’est toujours plaisant d’entamer la phase de poule par un succès», résument les deux joueuses quelques minutes seulement après avoir quitté l’aire de jeu.

Et ce dans un contexte émotionnel qui n’a pas été simple à gérer. Même si le public ne lui a montré aucun signe d’hostilité, comme on a pu le mesurer à plusieurs reprises à l’applaudimètre réclamé par l’animateur, les Ukrainiennes jouissent d’une cote d’affection aussi bruyante que touchante. 

«Sur le terrain, nous nous sommes mises dans notre bulle.»

Zoé Vergé-Dépré

«Nous aussi, nous sommes sensibles à ce qu’il se passe actuellement en Ukraine», coupe Esmée Böbner. «Mais, une fois sur le terrain, nous nous sommes mises dans notre bulle et avons fait abstraction de ce contexte», poursuit Zoé Vergé-Dépré. L’affection et la compassion, le duo suisse les a montrées lors de la poignée de main en fin de rencontre.

Objectif quarts

Parce que, en Allemagne, le duo qui semble promis à un bel avenir, éventuellement pour les Jeux olympiques de Paris en 2024, plus probablement pour ceux de Los Angeles en 2028, a un objectif à concrétiser. «Aux derniers Européens, nous avions terminé 9es, rappelle Vergé-Dépré. Ici, nous lorgnons le 5e rang.»

Une participation aux quarts de finale, donc.

Ton opinion