26.07.2013 à 19:29

Les festivals se tiennent à KaroJournal de bord: jour 21

Hello. Et dans «Hello», il y a «Hell». Ouais, il fait chaud. Une chaleur de l’enfer, si c’est comme ça, je me prends un congé de chaleur.

von
Caroline Piccinin
DR Le Matin

En venant en voiture tout à l’heure avec un des collègues, (alors que je cuisais déjà comme un rôti) il s’est mis à chanter. Un truc improvisé sur l’air bien connu des classes enfantines «Vent frais». (Oui, c’était ça ou Christophe Maé). Soit. Le collègue, casquette «Miami Vice» visée sur la tête (histoire de ruiner sa nouvelle coupe de tifs à 34 fr. et toutes ses chances de conclure ce soir). VENT FRAIS. Mais t’as fumé du foin? Sauf qu’en vrai, il a changé les paroles: «Vent chaud/vent du Paléo/qui s’engouffre sous les shorts des nymphos» (répétez ensuite en boucle). DONC ceci démontre deux trucs. Primo: la chaleur ça tue l’inspiration, qui descend instantanément du cerveau à sous la ceinture. Deuzio: une fille en short est forcément nympho? NON MAIS. Ça va la tête ou quoi? (Ah, j’oubliais: chaleur = inspiration niveau raz-la-touffe).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!