Bulgarie: Journaliste tuée: suspect bientôt extradé
Publié

BulgarieJournaliste tuée: suspect bientôt extradé

L'affaire de la journaliste bulgare violée et assassinée avance. Le suspect retrouvé en Allemagne devrait être remis sous peu à la Bulgarie.

Le suspect du meurtre de la journaliste bulgare sera bientôt remis à la Bulgarie par l'Allemagne.

Le suspect du meurtre de la journaliste bulgare sera bientôt remis à la Bulgarie par l'Allemagne.

Dimitar Dilkoff, AFP

L'homme soupçonné du meurtre de la journaliste bulgare Viktoria Marinova sera remis «sous peu» à la Bulgarie par l'Allemagne, où il avait fui, a indiqué vendredi la justice allemande.

Le parquet de Celle a indiqué que le suspect ne s'étant pas opposé à la remise, elle interviendra «sous 10 jours». L'homme de 20 ans a reconnu avoir, sous l'emprise d'alcool et de drogues, «frappé la victime» et l'avoir «jetée dans un buisson» mais a assuré ne pas «avoir voulu tuer la victime et a nié l'avoir violée». L'assassin, Severin Krasimirov, «a reconnu (...) s'être verbalement disputé avec la victime le 6 octobre 2018».

Rappel des faits

Le coupable, un ressortissant bulgare de 21 ans, avait été trahi par son ADN qui correspondait à des échantillons prélevés sur la scène du crime. Inculpé de viol et de meurtre. Un mandat d'arrêt européen avait été lancé cette semaine pour obtenir son extradition.

Les autorités ne savent toujours pas à ce stade de l'enquête si la mort de la journaliste bulgare est liée ou non à son travail. «Nous ne pouvons pas affirmer à ce stade que ce meurtre est lié aux activités professionnelles de la victime. Nous continuons de travailler sur toutes les options possibles», a précisé le procureur en chef, Sotir Tsatsarov.

Viktoria Marinova, qui travaillait pour la chaîne de télévision TVN, avait invité pour sa dernière émission deux journalistes enquêtant sur un détournement présumé de fonds européens et annoncé que la rédaction de l'émission allait travailler sur ce dossier. La Bulgarie apparaît au 111e rang du classement établi par Reporters sans Frontières sur la liberté de la presse, le pire classement pour un pays membre de l'UE.

(AFP)

Votre opinion