Publié

Affaire MadoffJPMorgan paie pour échapper aux poursuites pénales

La banque américaine, accusée de complicité de fraude, a décidé de passer à la caisse. Elle verse 1,7 milliard de dollars de pénalité et n'est plus poursuivie.

Cet accord permet à la banque américaine d'échapper aux poursuites pénales.

Cet accord permet à la banque américaine d'échapper aux poursuites pénales.

Keystone

La banque américaine JPMorgan Chase va payer 1,7 milliard de dollars (1,5 milliard de francs) dans le cadre d'un accord avec les Etats-Unis lié à ses relations avec le financier américain Bernard Madoff, a indiqué mardi le bureau du procureur fédéral de Manhattan.

Cet accord permet à la première banque américaine en termes d'actifs, d'échapper aux poursuites pénales à condition de verser cette pénalité, de réformer ses pratiques, et de reconnaître ses torts, précise le procureur dans un communiqué.

JPMorgan Chase, qui a abrité le compte de Bernard Madoff pendant deux décennies, était accusée de complicité de fraude pour avoir ignoré sciemment de nombreux signaux d'alarme qui indiquaient que l'argent de M. Madoff était issu d'une opération frauduleuse.

20 milliards de dollars

Avec cette nouvelle amende, JPMorgan aura payé quelque 20 milliards de dollars de pénalités au cours des douze derniers mois pour essayer de se sortir de ses multiples affaires judiciaires.

Bernard Madoff a été arrêté le 11 décembre 2008 et a été condamné en 2009 à 150 ans de prison pour la plus grosse fraude boursière de l'histoire, estimée entre 23 et plus de 65 milliards de dollars (avec ou sans les intérêts).

Le financier avait mis en place une «cavalerie», technique consistant à rémunérer les clients de son fonds avec l'argent versé par ses nouveaux investisseurs. La chute de la Bourse fin 2008 lui a été fatale.

(ats)

Votre opinion