Publié

FOOTBALLJubiler à s'en faire péter les cordes vocales

Grâce à un succès 2-0 fêté mercredi face à Huracan, Independiente est de retour en D1 argentine. De quoi remplir de joie ce commentateur.

par
AFP/lematin.ch

En Amérique du Sud, où la Coupe du monde 2014 s'apprête à débuter, le football est une seconde religion. Il suffit d'écouter ce commentateur argentin s'enflammer lors des deux buts inscrits mercredi par Independiente pour se rappeler cette évidence. Une performance vocale impressionnante!

Ces deux réussites ont permis au mythique club de la banlieue de Buenos Aires de rejoindre la première division après une saison de purgatoire passée à l'étage inférieur. Le club détenteur du record des victoires en Coupe Libertadores (7) avaient été relégués en juin 2013 pour la première fois de son histoire.

Le souvenir de River Plate

Un autre grand d'Argentine, River Plate, avait connu le même sort il y a trois ans. L'ancien international français David Trezeguet avait volé à son secours, et le club était aussitôt remonté, en juillet 2012.

Boca Juniors, River Plate, Independiente, Racing Club et San Lorenzo, tous de l'agglomération de Buenos Aires, sont les cinq clubs les plus populaires d'Argentine. Des cinq, seul Boca n'a jamais été relégué.

Si l'opposition Boca-River est l'équivalent en Argentine d'un Real Madrid-Barcelone, la deuxième grande affiche est Independiente-Racing, le derby d'Avellaneda, banlieue d'un million d'habitants où leurs deux stades sont distants de 500 mètres.

Ton opinion