Publié

FootballJürgen Klopp refuse de parler du titre

Avec la défaite de City à Wolverhampton, Liverpool a fait le vide derrière lui. Mais son manager allemand calme le jeu.

par
Sport-Center
Malgré le poing de la victoire levé après l'éclatant succès des Reds (4-1 contre Leicester), Jürgen Klopp sait que rien n'est encore fait

Malgré le poing de la victoire levé après l'éclatant succès des Reds (4-1 contre Leicester), Jürgen Klopp sait que rien n'est encore fait

AFP

Comptant 13 points d’avance sur son premier poursuivant après son éclatante démonstration sur la pelouse de Leicester (victoire 4-1 lors du Boxing Day), Liverpool a fait le vide derrière lui. Actuel troisième, Manchester City a encore laissé des plumes vendredi soir à Wolverhampton et compte 14 points de retard. Autant dire que qu’aux yeux d’une majorité d’observateurs, Liverpool (avec un match en moins) a déjà course gagnée.

Sur le Toile, certains n’ont d’ailleurs pas manqué de déjà détourner le célèbre hymne «You’ll Never Walk Alone» en… «You Walk Alone».

Alors que les Red, qui courent après un titre de champion depuis 1990, affolent les compteurs (35 matches consécutif sans défaite, 79 points sur 81) et que leurs supporters se voient déjà soulever le trophée, un homme se garde pourtant de tout triomphalisme. Cet homme, c’est Jürgen Klopp qui, bombardé de questions sur le sacre programmé de Liverpool jeudi soir, s’est employé à calmer tout son monde.

«Le titre est-il déjà dans la poche? Je n'en ai vraiment rien à faire! (…) Il ne s’agit pas de décider ce que vous pensez avant de le décider.» Alors qu’on le pressait d’évoquer la marche triomphale de Liverpool en conférence de presse, son manager a refusé d’entrer dans un petit jeu qui pourrait s’avérer vite dangereux. «J'ai été confronté à cette question un certain nombre de fois déjà ce soir (hier soir), et avec tout ce qui nous entoure, la plus grande qualité de mes garçons, c'est qu'ils n'écoutent pas vraiment. Nous sommes entièrement concentrés sur ce que nous avons à faire.»

«S'il y a quelque chose à célébrer, je vous le dirai»

Afin d’appuyer ses dires, Jürgen Klopp a évoqué son caractère, que l’on sait très expansif. «Je suis très doué pour faire la fête, mes amis vous le diront, mais je ne veux jamais faire la fête sans raison. S'il y a quelque chose à célébrer, je vous le dirai. En attendant, on continue à travailler.»

Le technicien allemand n’a bien sûr pas oublié ce qui s’était produit en début d’année lorsque Liverpool, possédant pourtant sept points d’avance sur Manchester City après les Fêtes, s’était fait rattraper puis dépasser par son rival. On comprend que Klopp n’ait dès lors nullement envie de réveiller de vieux démons…

Ce dimanche, Liverpool recevra Wolverhampton à Anfield, l’occasion d’effectuer un pas supplémentaire vers un sacre attendu désormais depuis bientôt 30 ans. Mais qui n’a jamais paru aussi proche au sortir du Boxing Day…

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!