Publié

ZurichJugé mardi pour avoir tué sa fille à la hache

Parce que sa fille sortait avec un garçon et fumait, un père de famille l'avait abattue de 19 coups de hache en mai 2010. Son procès s'ouvrira mardi dans le canton de Zurich.

FLICKR Le père de famille est également accusé de tentative de meurtre.

FLICKR Le père de famille est également accusé de tentative de meurtre.

Un ressortissant pakistanais de 53 ans comparaît le 17 avril devant le Tribunal de district de Zurich pour avoir tué sa fille, alors âgée de 16 ans, de 19 coups de hache en mai 2010. Le procureur soupçonne un crime d’honneur. Pour la défense, il s’agit d’un acte passionnel.

La jeune fille était révoltée, fumait et avait un petit ami, décrit le procureur Ulrich Krättli dans l’acte d’accusation. Aux yeux de son père, elle a sali l’honneur de la famille et devait mourir. Le procureur accuse le prévenu d’assassinat. La peine requise sera communiquée lors du procès.

Le père de famille est également accusé de tentative de meurtre. Environ trois semaines avant le drame, il avait déjà essayé de mettre fin aux jours de son aînée. Lors d’une dispute, il avait poussé sa fille dans la baignoire, avait fait couler de l’eau et avait tenté d’y jeter un sèche-cheveux. Mais il n’avait pas réussi à brancher l’appareil.

Examen psychiatrique

La défense conteste cette interprétation des faits. Les preuves montrent clairement qu’il n’y a pas eu de tentative de meurtre, selon l’avocat Matthias Brunner. Dans le cas de l’homicide, un examen psychiatrique conclut qu’aucun élément ne laisse supposer qu’il s’agit d’un crime d’honneur.

Les origines pakistanaises du prévenu ont certes été un des facteurs d’escalade de la dispute familiale, mais pas le mobile. La défense formulera ses demandes devant les juges.

Après le premier incident, l’adolescente s’était réfugiée chez une amie. Elle n’était plus rentrée chez elle jusqu’au soir de sa mort, le 20 mai. Ce jour-là, ses parents doivent aller la chercher à un poste de police. Elle avait été arrêtée pour avoir volé dans un magasin.

Dix-neuf coups

La jeune fille refusant de parler à sa mère, le père envoie sa femme et ses plus jeunes enfants à l’extérieur pour pouvoir raisonner l’adolescente. Celle-ci commence à rassembler ses affaires dans le but de quitter définitivement la maison.

Le père va alors chercher sa hache sur le balcon et la cache dans la chambre à coucher. Lorsque sa fille s’y rend, il l’approche par derrière et la frappe plusieurs fois sur la tête. En tout, il porte 19 coups dont au moins 12 avec la lame.

Après les faits, l’homme pose délicatement son arme sur le corps sans vie, se lave les mains puis quitte l’appartement. Il appelle lui-même la police et attend les agents à un arrêt de bus.

A la demande de la mère de la victime, l’audience ne sera pas ouverte au public. Les chroniqueurs judiciaires pourront toutefois y assister.

(ats)

Votre opinion