Juifs refoulés d’un vol: la compagnie s’excuse mais se fait descendre
Publié

PolémiqueJuifs refoulés d’un vol: la compagnie s’excuse mais se fait descendre

Une centaine de juifs orthodoxes se sont vus refuser d’embarquer sur un vol Lufthansa Francfort-Budapest. Une décision qui a suscité une vague d’indignation.

par
J.Z
Les passagers ont été accueillis à l’aéroport de Francfort par des policiers armés.

Les passagers ont été accueillis à l’aéroport de Francfort par des policiers armés.

Twitter

C’est une décision qui passe très mal. La compagnie allemande Lufthansa se retrouve dans la tourmente après avoir refoulé d’un vol pour Budapest une centaine de juifs orthodoxes américains.

L’incident est survenu mercredi dernier à l’aéroport de Francfort. La compagnie avait expliqué sa décision par le comportement de certains passagers sur le vol depuis New York, lors duquel ces derniers auraient refusé de porter un masque. Mais au final, c’est une centaine de religieux qui s’étaient vus refuser d’embarquer.

Et c’est bien cet aspect de «punition collective» qui a suscité la polémique. Dans une vidéo publiée sur Twitter, on pouvait en effet voir une hôtesse expliquer que «l’ensemble des juifs» venus de New York devaient malheureusement subir les conséquences des actes commis par une poignée d’entre eux.

Accusée d’antisémitisme, Lufthansa a finalement réagi publiquement à l’incident. Dans un sobre communiqué diffusé mardi sur la Toile, la compagnie regrette qu’un «large groupe de passagers a été refusé d’embarquer», plutôt que les quelques voyageurs mis en cause.

Dès lors, Lufthansa présente ses «sincères excuses» à toutes les personnes qui n’ont pas pu accéder au vol, «non seulement pour l’inconvénient, mais aussi pour l’offense causée et pour les répercussions sur le plan personnel».

La compagnie ajoute n’avoir «aucune tolérance pour le racisme, l’antisémitisme ou toute forme de discrimination» et se dit ouverte au dialogue avec les passagers affectés pour mieux comprendre comment elle peut s’améliorer à l’avenir.

Mais le discours de la compagnie a sonné creux pour bon nombre d’internautes, et son communiqué n’a finalement fait que jeter de l’huile sur le feu. «Les excuses de Lufthansa continuent de perpétuer le mensonge selon lequel les passagers volaient en groupe, s’indigne un utilisateur. La seule chose qu’ils avaient en commun était leur destination et leurs couvre-chefs juifs.»

«Votre porte-parole sur place a été assez explicite sur le fait que «passagers concernés» étaient des juifs, dénonce un autre. De plus, le recours à des policiers lourdement armés pour accueillir les «passagers concernés» à leur arrivée semble exagéré, même selon les normes allemandes. Cela pourrait également mériter des excuses.»

Votre opinion