Cyclisme - Julian Alaphilippe en jaune avec panache
Publié

CyclismeJulian Alaphilippe en jaune avec panache

Le champion du monde français avait annoncé la couleur à Brest et il a tenu parole à Landerneau. La première étape du Tour de France a aussi été marquée par deux grosses chutes. Chris Froome et Marc Hirschi repartiront-ils dimanche?

par
Christian Maillard
Julian Alaphilippe a changé de maillot à l’arrivée.

Julian Alaphilippe a changé de maillot à l’arrivée.

Pool via REUTERS

C’est reparti pour un Tour de force! Avec, pour commencer, des chutes à la chaîne et un champion du monde en jaune. Chouchou de l’Hexagone, Julian Alaphilippe a remporté la première étape de cette 108e édition en costaud. Dans un final réservé aux puncheurs, il était, avec Wout Van Aert et Mathiew Van der Poel, le favori, et c’est avec panache qu’il est allé chercher, au sommet de la Fosse aux Loups, ce premier maillot jaune d’une épreuve qu’il a forcément dans son viseur.

Quand j’ai vu l’écart grandir, j’ai donné tout ce que j’avais

Julian Alaphilippe, premier maillot jaune du Tour

«J’avais à cœur de réussir, mais de là à le faire!» s’est-il félicité aussitôt la ligne franchie à France Télévisions. Après une attaque portée à 2,2 km de l’arrivée, dans une montée à 5,7%, personne n’a pu le suivre. «Quand j’ai vu l’écart grandir, j’ai donné tout ce que j’avais. Une grande satisfaction, l’équipe a fait un beau travail. J’espérais que les jambes soient bonnes, et là oui, je suis content. C’est vraiment bien de donner des émotions à ceux qui suivent, c’est une victoire spéciale pour moi». Papa d’un petit Nino depuis onze jours, Julian, 29 ans, se met désormais à rêver…

Le Français a battu Michael Matthews et Primoz Roglic de huit secondes, sa 6e victoire d’étape depuis 2018 sur la Grande Boucle. Mais quelle journée. Ce n’est pas en Bretagne qu’un Tour se gagne, mais on peut déjà la perdre…

La France avait ressorti, ce samedi, son jouet de juillet pour trois semaines de magie entre Brest et Paris. Avec le retour du public qui avait été privé de dessert l’an passé à cause de la pandémie, la Grande Boucle avait retrouvé ses vieilles habitudes. C’est sympa des gens au bord du parcours, qui encouragent les champions, mais voilà, il y a toujours des inconscients qui veulent voler la vedette aux coureurs, pour passer quelques secondes à la télévision.

Hirschi malchanceux

Sur des routes cabossées du Finistère, entre Brest et Landerneau (197,8 km), un geste irresponsable d’une jeune spectatrice allemande, qui a sorti un carton sur Tony Martin, à un peu plus de 40 km de l’arrivée, a provoqué un premier gros carambolage dans le peloton. Cette terrible chute collective a fait des dégâts, dont le Belge Wout Van Aert, qui était l’un des favoris de cette première étape et qui a fini par revenir en serrant les dents. Mais, il avait laissé des forces et beaucoup d’énergie dans cet incident.

Une spectatrice fait chuter le peloton

Également attardé dans un premier temps, Marc Hirschi a été le grand malchanceux de cette journée. Le Suisse a été pris dans une seconde chute, dans une descente, à dix kilomètres de l’arrivée, tandis que la nervosité était montée d’un cran alors que le maillot jaune était à l’horizon. Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour, a lui aussi été très attardé. Il n’est pas certain qu’ils repartiront ce dimanche entre Perros-Guirec et le Mûr-de-Bretagne.

Marc Hirschi pris dans la 2e chute du jour

Votre opinion