Juliette de «Secret Story»: «J’ai découvert l’abstinence»
Publié

SexeJuliette de «Secret Story»: «J’ai découvert l’abstinence, concept incroyable»

La candidate révélée par l’émission de TF1 en 2011 a parlé avec ses abonnés Instagram des bienfaits de ne plus avoir de relations sexuelles pendant un an.

Juliette Marsault a été connue grâce à la cinquième saison de «Secret Story»

Juliette Marsault a été connue grâce à la cinquième saison de «Secret Story»

Instagram

Cela fait dix ans que Juliette Marsault a été révélée au grand public. En 2011, elle participait à la cinquième saison de «Secret Story». Et depuis, on ne l’a plus vraiment revu. Pourtant, elle a tout de même une belle communauté qui la suit sur les réseaux sociaux. Elle compte par exemple 23 000 abonnés sur Instagram dont elle est très proche.

C’est au cours d’une session questions/réponses avec ses abonnés que Juliette Marsault s’exprime sur sa sexualité. Alors qu’une internaute lui confie ne pas trouver de «plan cul», c’est-à-dire un partenaire pour une ou plusieurs relation(s) sexuelle(s) sans engagement, l’ex-candidate de télé-réalité lui apporte quelques éléments de réponse. Elle lui conseille notamment des sites de rencontre adaptés ou de prendre du temps pour elle.

«J’ai pu me décharger de cette course à la rencontre et à l’orgasme»

Une situation que l’ex-candidate de l’émission de TF1 connaît bien, puisqu’elle l’a vécue. «Je me sentais un peu perdue concernant ma sexualité il y a quelque temps. Et c’est à ce moment-là que j’ai découvert un concept incroyable: l’abstinence. Pendant un an, j’ai pu me décharger de cette course à la rencontre et à l’orgasme et je me suis réellement concentrée sur la découverte de mon corps, mes limites, ce que j’aime, ce que je voudrais tester.»

Après ce travail sur elle-même, Juliette Marsault son quotidien a changé. D’après ce qu’elle raconte, plusieurs problèmes se sont résolus, comme par enchantement. «Après avoir défini tout ça de manière bien claire avec moi, c’est comme si tout ce à quoi j’avais pensé rencontrait mon chemin sans effort. Parfois, on a juste besoin de prendre un peu de recul», conclut-elle.

(LeMatin.ch)

Votre opinion