09.10.2013 à 11:56

Accord fiscalJulius Baer fait le ménage dans les comptes de ses clients

Le patron de Julius Baer souligne que la banque privée avance dans le règlement du dossier avec les Etats-Unis et se dit confiant sur le fait qu'elle parvienne à trouver une solution.

ARCHIVES, Keystone

La banque privée suisse Julius Baer continue de mettre la pression sur ses clients pour régler la question des avoirs non-déclarés, notamment en France et en Allemagne, indique son directeur général dans un entretien publié mercredi dans le magazine Finanz und Wirtschaft.

En Europe, la banque spécialisée dans la gestion de fortune pousse tous ses clients à régulariser le cas échéant leur situation et exige des documents complémentaires.«En Allemagne et en France cela fonctionne bien», déclare Boris Collardi au bi-hebdomadaire financier suisse.

En Suisse, il n'y aura pratiquement plus aucun client allemand qui ne soit pas en règle avec le fisc d'ici la fin de l'année, précise-t-il.

Avec la Grande-Bretagne et l'Autriche, les questions fiscales ont été réglées. Les autorités de Berne ont en effet conclu un accord avec Londres et Vienne qui permet aux clients des banques suisses de régulariser leur situation.

Boris Collardi s'attend également à ce qu'une solution soit trouvée avec l'Italie une fois que la situation politique se sera stabilisée. «Lorsque cela arrivera, nous aurons réglé la problématique de l'argent non-imposé d'ici 2015», ajoute-t-il.

Le patron de Julius Baer souligne également que la banque avance dans le règlement du dossier avec les Etats-Unis et se dit confiant sur le fait qu'elle parvienne à trouver une solution.

Julius Baer est un des 14 établissements visés par une enquête menée par la justice américaine qui soupçonne ces établissements basés en Suisse d'avoir aidé leurs clients américains à échapper à l'impôt.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!