France: Jura: la traque au tueur de lynx est lancée
Publié

FranceJura: la traque au tueur de lynx est lancée

1000 euros sont promis à qui permettra d’identifier un braconnier du Doubs.

par
R.M.
Le visuel créé par le centre Athenas

Le visuel créé par le centre Athenas

Facebook/Athenas

«Nous offrons 1000 euros à qui permettra la mise en cause de l’auteur.» C’est par ces mots que le centre français de sauvegarde de la faune sauvage Athenas a lancé une traque au braconnier qui aurait tué un lynx. L’animal avait été retrouvé le 30 décembre sur un tas de bois dans la commune Quingey (Doubs), dans le Jura. Il avait été abattu, selon l’autopsie réalisée.

Pour cette chasse aux informations, le centre a créé le hashtag #balancetonbraco sur les réseaux sociaux ainsi qu’un visuel digne d’un western, sur lequel il est tout de même bien précisé que le «lynx killer» est «wanted alive»…

Aussi dans les Franches-Montagnes

«Nous avons révélé cette destruction illégale et, bien qu’ayant peu de moyens, nous ne voulons pas en rester là, car ces actes remettent en cause nos actions de conservation. Dénoncer un délit d’atteinte au patrimoine commun n’est pas honteux, c’est un acte civique. Commettre ce délit, connaître l’auteur et ne rien dire, c’est là qu’est la honte. Nous voulons briser la loi du silence et libérer la parole. Bougez et parlez pour la biodiversité, aidez-nous à les aider!» écrit le centre Athenas.

«ArcInfo» rappelle que la mise à mort d’un lynx, espèce protégée, est passible en France d’une peine maximale de 3 ans de prison et de 150 000 euros d’amende. Et qu’un acte similaire avec un lynx retrouvé criblé de plombs avait eu lieu en octobre dans les Franches-Montagnes. L’auteur n’a pour l’heure toujours pas été identifié.

Votre opinion