05.06.2015 à 12:41

footJuventus: Buffon, il ne lui manque que la Ligue des champions (MAGAZINE)

Par Emmanuel BARRANGUET Turin (Italie), 5 juin 2015 (AFP) - Gianluigi Buffon l'a dit et répété, il donnerait des années de carrière pour la Ligue des champions, un des rares trophées manquant au palmarès du légendaire capitaine de la Juventus Turin.

Dernière chance samedi contre Barcelone ? En bon gardien, il met les mains en avant : "Mais ce n'est pas ma dernière année comme joueur !" Avant d'admettre toutefois que "des finales de Ligue des champions, on n'en joue pas tant que ça, quand tu y es, tu dois essayer de la gagner". A 37 ans, "Gigi" a toujours faim, neuf ans après la finale du Mondial-2006, dont il fut un des héros, douze ans après une première finale de C1, perdue aux tirs au but contre l'AC Milan (0-0, 3 t.a.b. à 2). "Des possibilités, il y en a tant qu'on joue, tant qu'on sent au fond de soi le désir de surprendre et d'obtenir de grands résultats", ajoute Buffon, sous contrat jusqu'en 2017. Il envisage même de tenir jusqu'au Mondial-2018 et de rentrer dans l'histoire en participant à une sixième Coupe du monde. Mais avant de voir si loin et de battre ce record, il voudrait tirer les grandes oreilles de cette diable de Coupe. Pour elle, Buffon donnerait volontiers "200 de (ses) 500 matches" avec la Juve. Il jouera exactement contre le Barça son 535e match en "Bianconero", lui qui a même accompagné la "Vieille Dame" à l'étage en-dessous quand elle a été reléguée en 2e division pour le scandale du "Calciopoli". Une fidélité sans faille qui lui vaut un amour sans borne du public "juventino". "Gigi" est ainsi le troisième "Bianconero" de l'histoire au nombre de matches joués, derrière Gaetano Scirea (552) et Alessandro Del Piero (705). Mais pour que le match de samedi à Berlin soit une fête, il faudrait battre "la meilleure équipe du monde", rappelle Buffon. Le Barça, vu de la cage, c'est surtout "le trio d'attaque le plus fort du monde (Messi, Neymar, Suarez)", estime le gardien. "Ils ont un potentiel offensif qui fait peur, c'est la vérité, mais nous aussi nous avons des armes, pas pour l'arrêter mais pour le limiter un peu", poursuit-il. La dernière fois qu'un club italien a joué un Barça épouvantail en finale de C1, c'était celui de Johan Cruyff en 1994. Résultat : 4-0 pour l'AC Milan de Fabio Capello ! La Juve peut-elle le faire ? "C'est ce que nous souhaitons tous, répond "Gigi". Mais je pense que ce Barça est plus fort que celui de 1994, et malheureusement nous le croisons au moment où il exprime son meilleur football de la saison. Cela ne nous facilitera pas la tâche." Mais "de l'orgueil, nous en avons à revendre. Nous savons souffrir quand il faut souffrir", martèle le capitaine, qui espère que Lionel Messi, "un extraterrestre qui joue avec nous les Terriens, (...) redescende sur Terre et devienne Terrien lui aussi". Avec Buffon, la Juve aussi a son "E.T.". "Je ne parle jamais des gardiens, mais je parle volontiers de Buffon, dit son entraîneur Massimiliano Allegri. Parce qu'en plus d'être un grand professionnel, Gigi a des valeurs, et je crois qu'il mériterait un Ballon d'Or. Ce sera difficile de revoir un gardien comme lui dans les années à venir." Alors profitons-en encore un peu, peut-être pour la dernière fois en Mondovision. eba/kn/es

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!