Afghanistan: Kaboul confirme la mort du chef des talibans
Actualisé

AfghanistanKaboul confirme la mort du chef des talibans

Une frappe américaine a ciblé la frontière avec le Pakistan. Le Pentagone évalue les résultats de l'opération.

Le mollah Akhtar Mansour a été la cible d'une frappe aérienne samedi.

Le mollah Akhtar Mansour a été la cible d'une frappe aérienne samedi.

Archives, AFP

Les services de renseignement afghans ont confirmé dimanche qu'Akhtar Mansour, le chef des talibans afghans, avait été tué dans un raid aérien américain au Pakistan. «Le mollah Akhtar Mansour était surveillé depuis un certain temps», indiquent dans un communiqué les services afghans. Il «a été tué dans une frappe de drone hier (...) au Baloutchistan», province du sud-ouest du Pakistan.

«Mansour était (...) une menace imminente pour le personnel américain, les civils afghans et les forces de sécurité afghanes», a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat américain John Kerry à la presse à Naypyidaw, la capitale birmane, ajoutant qu'«il était également directement opposé aux négociations de paix.»

Les Etats-Unis «ont toujours soutenu qu'un processus de réconciliation dirigé par les Afghans était le moyen le plus sûr d'assurer la paix... la paix est ce que nous voulons, Mansour était une menace pour cela», a-t-il ajouté.

Plusieurs drones

Washington avait annoncé samedi qu'ils avaient «probablement» tué dans une frappe aérienne au Pakistan ce chef des talibans afghans, volant au secours du gouvernement de Kaboul mis à rude épreuve par les insurgés islamistes.

Le bombardement a été mené par plusieurs drones des forces spéciales américaines dans une zone éloignée à la frontière de l'Afghanistan et du Pakistan, au sud-ouest de la ville d'Ahmad Wal.

Depuis la fin de la mission de combat de l'Otan en Afghanistan, les forces américaines n'ont plus théoriquement qu'un rôle de conseil et d'assistance auprès des forces afghanes.

Le mollah Akhtar Mansour avait pris officiellement la tête des talibans afghans en juillet 2015, prenant la succession du mollah Omar.

En décembre 2015, des sources afghanes et pakistanaises avaient indiqué que le mollah Mansour avait été grièvement blessé voire tué dans une fusillade lors d'une réunion de cadres talibans qui aurait dégénéré au Pakistan. Sa mort avait été démentie par le mouvement islamiste.

(ats)

Votre opinion