Athlétisme: Kambundji en demi-finale du 200m, pas Atcho

Publié

AthlétismeKambundji en demi-finale du 200m, pas Atcho

La Bernoise a réussi à sortir de sa série aux championnats du monde, mais la Lausannoise a échoué.

par
Ugo Curty
Doha
Mujinga Kambundji a les armes pour passer en finale.

Mujinga Kambundji a les armes pour passer en finale.

Keystone

Mujinga Kambundji s'est qualifiée lundi pour des demi-finales du 200m aux championnats du monde de Doha (Qat). La Bernoise a terminé troisième de sa série en 22''81. «J'étais un peu fatiguée ce matin. Je me suis couchée tard après ma demi-finale du 100m dimanche soir. J'ai eu de la peine à m'endormir après le retour en bus et les soins. Il y aussi eu beaucoup d'émotions dans cette longue journée. Une fois rentrée sur la piste aujourd'hui, je me suis sentie en forme», explique-t-elle.

Elle avoue s'être fait peur dans sa série: «Mon virage était très détendu, j'ai pu être bien relâchée. C'était une bonne course, même si je me suis fait un peu peur sur la fin. Je me réjouis de revenir déjà pour les demies demain. J'aurai plus de temps pour récupérer.»

Atcho: «J'ai envie d'en pleurer»

Sarah Atcho, en revanche, n'a pas passé. La Lausannoise, dont le record cette saison est à 23''23, a couru sa série en 23''29. «C'est dur. Les jambes étaient là pourtant. Je me sentais bien à la sortie du virage. Ensuite, je sens une concurrente remonter, je me crispe complètement et je n'arrive plus à courir. Dès que j'ai entendu ses pas, sa respiration, cela m'a bloqué. J'ai une sorte d'anxiété que je n'arrive pas à expliquer. J'ai envie d'en pleurer. J'en ai vraiment marre.»

Mais la Vaudoise a envie de rebondir: «L'absence des deux têtes de série (ndlr: Schippers et Ta Lou) ne m'a pas rajouté de pression particulière. On a attendu leur venue jusqu'au dernier moment. Par la suite, j'ai réussi à ne me concentrer que sur moi-même. Je m'attendais à faire un meilleur temps, et surtout d'être dans le top 3 de cette série. Cette déception me motive tellement pour le relais. J'ai envie de prouver que je mérite ma place.»

Dans ces séries, trois athlètes ont déclaré forfait avant le début de l'épreuve : la championne du monde du 100 m, la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser, la médaillée de bronze du 100m, l'Ivoirienne Marie-José Ta Lou et la Néerlandaise Dafne Schippers, qui n'avait pas pris part à la finale du 100m.

Ton opinion