Publié

PolémiqueKarine Le Marchand: son programme taxé de grossophobe, elle réplique

L’émission «Opération renaissance», qui a été diffusée pour la première fois lundi sur M6, fait déjà beaucoup parler d’elle. Une pétition circule pour demander son annulation.

Karine Le Marchand entourée par quelques experts médicaux d’«Opération Renaissance».

Karine Le Marchand entourée par quelques experts médicaux d’«Opération Renaissance».

M6

Le concept de l’émission «Opération Renaissance» ne plaît pas à tout le monde. Dans ce programme, Karine Le Marchand, avec une équipe de spécialistes, accompagne neuf femmes et un homme qui ont recours à la chirurgie bariatrique pour perdre du poids.

«Comme si on attendait de renaître pour commencer à vivre, comme si nos vies de gros.se.s n’étaient pas suffisantes, pas assez bien, comme si le seul salut passait par le storytelling de nos existences», s’était exclamée sur Twitter avant même la diffusion du programme Daria Marx, blogueuse et créatrice du collectif Gras Politique, une initiative de lutte contre les oppressions grossophobes systémiques.

Une pétition a même été lancée pour demander l’arrêt du programme. «Les opérations de chirurgie bariatrique, dont il est question dans l’émission, comme le by-pass ou la sleeve gastrectomie, consistant à retirer une grande partie de l’estomac et à provoquer un dysfonctionnement de l’absorption des nutriments, sont des opérations graves qui ne devraient pas être banalisées», peut-on lire dans cette pétition.

Le collectif Gras Politique rappelle également que «la complexité de l’obésité, une maladie chronique et multifactorielle, ne peut pas être réduite à une réponse chirurgicale. Faire croire qu’il existe une solution systématique à l’obésité témoigne d’une méconnaissance totale du sujet, et ce faux message aura des retombées sur la vie des personnes obèses.» Pour l’heure, plus de 6000 personnes ont signé la pétition.

«Tout le monde à son avis sur la perte de poids»

Face aux critiques, Karine Le Marchand a tenu à défendre son show. «Lorsque nous avons lancé «L’amour est dans le pré», les gens disaient que l’on se moquait des agriculteurs. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je préfère dénoncer quelque chose et faire évoluer le regard des gens, plutôt que de ne rien faire par peur des polémiques. Je ressors grandie humainement de cette aventure avec une autre opinion sur l’obésité», a-t-elle déclaré.

Invitée sur Europe 1 ce lundi 11 janvier, l’animatrice est une nouvelle fois revenue sur cette polémique. Elle a notamment expliqué que cette émission a pour objectif de mettre en avant les souffrances et le parcours compliqué de ces personnes trop rares dans les médias. «Ils ne sont pas représentés à la télé, à la radio, au cinéma. Ou très peu. Mais tout le monde à son avis sur la perte de poids», a-t-elle expliqué.

Elle a ensuite précisé dans «C à Vous»: «Je ne suis pas non plus agricultrice… Sinon je ne présente que des émissions sur les Noirs qui vivent dans le XVIe arrondissement de Paris», a-t-elle dit avant d’ajouter: «On n’a pas d’empathie pour les gens qui nous ressemblent comme un miroir… Arrêtons la télévision tout de suite dans ce cas-là!»

(LeMatin.ch)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
36 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Loulou

13.01.2021 à 14:41

Eh la vie de grosse est déjà assez compliqué. Ont à pas besoin de passer à la télé, si ont échoué le test télé journal vous arriverez seulement à nous montrer du doigt Alors n en rajouté pas avec vos émissions

10 triples cheesa bacon pour Jelly please

13.01.2021 à 11:41

Les gros en Suisse sont discriminés comme au canada ou aux Usa il y a eu début année nonante, maintenant il y en a tellement que cela passe inaperçu pas en Suisse , Hey jelly on va oh Mac Meat manger des triples cheese bacon , oh yea Harry moi j ai prend dix avec 1 litres de Milk shake ! Happy new year a tous les européens !

MAERKLIN

13.01.2021 à 10:16

Femmes, préservez vos formes généreuses