Mode: Karl Lagerfeld: Choupette devait lui «servir d'infirmière»

Actualisé

ModeKarl Lagerfeld: Choupette devait lui «servir d'infirmière»

Inès de la Fressange et le créateur décédé le 19 février étaient très proches, et elle avait senti que le Kaiser faiblissait. Elle a confié à «Paris Match» qu'il était très seul.

par
Le Matin / Cover Media
«Il m'a dit qu'il était enrhumé, ce qui voulait dire qu'il était au plus mal, et que Choupette, son chat, allait lui servir d'infirmière», a raconté la styliste.

«Il m'a dit qu'il était enrhumé, ce qui voulait dire qu'il était au plus mal, et que Choupette, son chat, allait lui servir d'infirmière», a raconté la styliste.

Starface

Le Kaiser de la rue Cambon, Karl Lagerfeld, nous a quitté le 19 février à l'âge de 85 ans et son amie Inès de la Fressange avait senti que la santé du créateur faiblissait. «Cette année, je l'ai invité à passer le nouvel an, mais il a refusé. Il m'a dit qu'il était enrhumé, ce qui voulait dire qu'il était au plus mal, et que Choupette, son chat, allait lui servir d'infirmière. La dernière fois que je l'ai vu, c'était en septembre, il assistait à son ultime défilé prêt-à-porter Chanel. Pour la première fois, il m'a pris la main et ne l'a plus lâchée», a déclaré la styliste, qui avait senti à ces petits détails que l'icône faiblissait.

Volontés respectées

Les causes de la mort de Karl Lagerfeld n'ont pour l'instant pas été dévoilées. Certains avancent qu'il était malade depuis quelque temps. Il n'avait pas assisté au dernier défilé couture de la maison Chanel, une première dans sa carrière de créateur. La maison de la rue Cambon avait alors expliqué qu'il était «fatigué».

Karl Lagerfeld avait, à plusieurs reprises, déclaré qu'il ne souhaitait pas d'enterrement. Ses volontés seront respectées, comme l'a confirmé son porte-parole à l'AFP, et il sera incinéré vendredi 22 février sans cérémonie.

Ton opinion