Publié

ModeKarl Lagerfeld, sa «galerie Chanel» et ses amis les stars

Du noir et du blanc bien sûr car nous sommes chez Chanel, mais aussi beaucoup de couleurs joyeuses: Karl Lagerfeld a présenté mardi à Paris une collection pleine de fraîcheur, dans le Grand Palais.

1 / 20
Karl Lagerfeld à son défilé Chanel prêt-à-porter printemps été 2014

Karl Lagerfeld à son défilé Chanel prêt-à-porter printemps été 2014

AFP
Juste avant que le défilé Chanel  prêt-à-porter printemps été 2014 ne commence

Juste avant que le défilé Chanel prêt-à-porter printemps été 2014 ne commence

AFP
Vanessa Paradis au défilé Chanel prêt-à-porter printemps été 2014

Vanessa Paradis au défilé Chanel prêt-à-porter printemps été 2014

AFP

Le défilé Chanel figure toujours parmi les plus attendus, notamment parce que Karl Lagerfeld surprend sans cesse avec des mises en scène très créatives. Pour la couture, en juillet, les mannequins avaient défilé dans un décor de fin du monde, dans un théâtre ravagé. Pour le prêt-à-porter printemps été 2014, Karl Lagerfeld a créé toute une galerie dédiée à Chanel.Des dizaines d’œuvres sont exposées.

«C'est à la fois une blague et très sérieux»

Une peinture d'un bleu profond reprend le drapeau européen, avec au centre le logo de Chanel, les deux C entrelacés, entouré de douze flacons du parfum Chanel N°5. Un mannequin de cire est allongé sur le ventre, nu. Un miroir permet de voir son entrejambe, dissimulé par un camélia, LA fleur de Chanel. Le camélia est également sur des peintures. «J'ai peint moi-même. (...) Tout est fait par moi. Il m'a fallu un mois et demi, cet été. Un bel été», explique le couturier. Les mannequins défilent au milieu de ces œuvres, perruque sur la tête, maquillage très coloré sur les yeux. Et c'est bien la couleur que l'on retient de ce défilé. Il y a des pastels doux puis des tons bien plus vifs et joyeux. Les imprimés sont comme «des coups de pinceau», souligne Karl Lagerfeld, expliquant qu'il y a plus de 150 couleurs.

Du prêt-à-porter très couture

Certaines de ces robes colorées sont prolongées par de la dentelle ou de la guipure, où on remarque encore les fameux camélias. Mais des jupes longues beiges délicatement transparentes et tellement élégantes retiennent aussi l'attention. Tout comme des vestes noires et blanches, qui semblent légères dans leur simplicité, et qui connaîtront assurément un grand succès. On repère du «trompe l’œil» dans les formes, comme ce short qui ressemble à une jupe plissée. Parmi les silhouettes, retenons ce pantalon marine surmonté d'une très large ceinture rose et noire, assortie au haut, court, ainsi que de petites robes noires adorables. Karl Lagerfeld a également fait défiler de nouveaux sacs, qui changent des bien-connus sacs matelassés monochromes: des mannequins portent des sacs aux touches fluo voire même de grands sacs à dos de lycéennes avec des graffitis.

«Il y a beaucoup d'idées» dans ce défilé, souligne l'ancienne égérie Inès de la Fressange, enchantée pour «toutes ces couleurs». La chanteuse Katy Perry était aussi au premier rang, comme Vanessa Paradis, une fidèle de Chanel.«Karl» ne faisant pas les choses comme les autres, il a présenté environ 90 looks, contre une quarantaine dans les autres défilés. Et il ne s'est pas contenté de saluer de loin ses invités, il a fait le tour, lentement, du podium. «340 mètres, c'est long. C'est une galerie gigantesque», a-t-il dit après le show, enchaînant les bises aux stars et les interviews en anglais, français, allemand.

(afp / Caroline Piccinin)

Votre opinion