Publié

OlympismeKasper s'excuse pour avoir cité l'Holocauste

Le patron de la FIS et membre du CIO avait assimilé l'exclusion éventuelle des sportifs russes des prochains JO d'hiver à l'Holocauste.

Gian-Franco Casper s'est dit «vraiment désolé».

Gian-Franco Casper s'est dit «vraiment désolé».

Keystone

Membre du Comité international olympique (CIO), en tant que président de la Fédération internationale de ski, Gian-Franco Kasper a dû présenter des excuses.

Le Grison de 73 ans avait assimilé à l'Holocauste la Russie, accusée d'avoir mis en place un «système de dopage d'état» et menacée d'exclusion éventuelle des Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang. Il s'est dit «vraiment désolé» pour ses propos tenus devant des journalistes à Pyeongchang, où se tiendront en février les prochains Jeux.

«Je présente mes excuses sans réserve pour le tort que j'ai pu provoquer», a-t-il dit dans un communiqué en parlant de propos «inappropriés«. Il avait été interrogé plus tôt sur la perspective d'une éventuelle exclusion des sportifs russes des prochains Jeux.

«C'est juste que je suis contre l'idée de bannir ou de sanctionner des innocents, avait-il déclaré en marge d'une réunion de la commission exécutive à Pyeongchang. C'est ce qu'a fait Hitler. Tous les Juifs devaient être tués, indépendamment de ce qu'ils avaient fait ou pas fait.»

Interrogé sur le caractère inapproprié de sa comparaison, il avait répondu: «Pourquoi pas? Bien sûr, c'est plus extrême. Mais je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout d'accord, avec le fait que votre origine puisse signer votre culpabilité. Je suis totalement contre l'idée d'interdire ou de punir quelqu'un en raison de son passeport.»

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!