Trop smart pour toi – Kate Beckinsale estime que son Q.I. l’a handicapée dans sa carrière
Publié

Trop smart pour toiKate Beckinsale estime que son Q.I. l’a handicapée dans sa carrière

L’actrice britannique a une intelligence très élevée. Et ce n’est pas forcément enviable.

Kate Beckinsale 

Kate Beckinsale

FilmMagic

Kate Beckinsale pense qu’avoir des capacités intellectuelles a été un «handicap» pour sa carrière à Hollywood. Lors d’une apparition dans le Howard Stern Show ce mercredi 20 octobre, l’animateur a demandé à l’actrice britannique quel était son Q.I., et elle a répondu qu’il était «très élevé».

Kate Beckinsale a étudié la littérature française et russe à l'Université d'Oxford. C’est sa mère, Judy Loe, qui lui a fait passer un test dans son enfance. «Je pense qu’elle m’a fait tester parce que les enfants très brillants sont presque insupportables», a dit en riant la comédienne. Ce à quoi Howard Stern a répondu: «J’aimerais avoir un Q.I. de 152. »

Un impact sur ses relations amoureuses

La situation n’est pas forcément enviable, a insisté l’actrice. «Tous les médecins, toutes les personnes que j’ai rencontrées m’ont dit: "Tu serais tellement plus heureuse si tu étais 30% moins intelligente". Ça ne me sert à rien. Ça ne m’aide vraiment pas dans ma carrière. Je pense que cela a pu être un handicap en fait. »

En général, on considère qu’un Q.I. élevé est supérieur à 100, l’intelligence extrême étant évaluée à 130 et plus. Pour conclure la discussion, Howard Stern a demandé à Kate Beckinsale si son intelligence avait eu un impact sur ses relations amoureuses.

«J’ai toujours trouvé que je pouvais pardonner énormément de choses si quelqu’un était drôle. Donc, il y a un certain degré d’intelligence dans quelqu’un de drôle avec lequel je suis capable de m’amuser», a ajouté la star de 48 ans.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion