Actualisé

Nucléaire iranienKerry et Zarif négocient d'arrache-pied en vue d'un accord

Les deux ministres John Kerry et Mohammad Javad Zarif ont réalisé un dernier effort en vue d'un accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran.

par
cht
1 / 150
Le président iranien Hassan Rohani a rejeté toute rencontre avec Donald Trump mercredi tant que les sanctions ne seraient pas levées. (Mercredi 25 septembre 2019)

Le président iranien Hassan Rohani a rejeté toute rencontre avec Donald Trump mercredi tant que les sanctions ne seraient pas levées. (Mercredi 25 septembre 2019)

Keystone
Le président français Emmanuel Macron se démène pour organiser une rencontre entre e président iranien Hassan Rohani et Donald Trump. (Mercredi 25 septembre 2019)

Le président français Emmanuel Macron se démène pour organiser une rencontre entre e président iranien Hassan Rohani et Donald Trump. (Mercredi 25 septembre 2019)

AFP
Donald Trump a affirmé lundi qu'aucune rencontre n'était prévue «à ce stade» avec Hassan Rohani, mais il a entretenu le suspense sur la possibilité d'une entrevue, à New York.  (23 septembre 2019)

Donald Trump a affirmé lundi qu'aucune rencontre n'était prévue «à ce stade» avec Hassan Rohani, mais il a entretenu le suspense sur la possibilité d'une entrevue, à New York. (23 septembre 2019)

AFP

L'Américain John Kerry et l'Iranien Mohammad Javad Zarif ont négocié ce lundi 16 mars 2015 d'arrache-pied en vue de sceller fin mars un accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran qui l'empêcherait d'avoir la bombe atomique. Les deux ministres des Affaires étrangères se sont enfermés avec leurs délégations pendant près de 5h au Beau-Rivage Palace à Lausanne.

Des mois de contacts et tractations

Les deux hommes, qui affichent une certaine proximité nourrie par des mois de contacts et tractations, ont conclu par un tête-à-tête de 20 minutes, a confié un diplomate américain.

Après 12 ans de tensions internationales et 18 mois de pourparlers intenses, la République islamique et les grandes puissances du groupe 5 1 (Etats-Unis, Chine, Russie, Royaume Uni, France, et Allemagne), sous l'égide de l'Union européenne, se sont donné jusqu'au 31 mars pour sceller un règlement qui garantirait que l'Iran ne possèdera jamais d'armes nucléaires, en échange d'une levée des sanctions.

Réunion à Bruxelles

Javad Zarif doit se rendre ensuite à Bruxelles pour voir à 18h15 la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, puis ses homologues allemand Frank Walter Steinmeier, français Laurent Fabius et britannique Philip Hammond, a indiqué l'UE dans un communiqué.

Avant cette double réunion irano-européenne, Mme Mogherini a prévenu que les deux semaines à venir étaient «cruciales» afin de «trouver un terrain d'entente pour un bon accord». Philip Hammond, lui, a estimé que si les parties «s'approchaient» d'une solution, «il restait un long chemin» à parcourir.

A la suite d'un accord provisoire conclu en novembre 2013, le 5 1 et l'Iran ont repoussé par deux fois la date butoir pour un règlement définitif. Et Washington a prévenu qu'il n'y aurait pas d'autre prolongation. En cas d'accord politique d'ici au 31 mars, le 5 1 et Téhéran sont convenus de finaliser d'ici au 30 juin/1er juillet tous les détails techniques de ce règlement général.

(ats)

Ton opinion