Publié

Nucléaire iranienKerry rencontrera l'Iranien Zarif à Montreux

La semaine prochaine aura lieu une rencontre entre le secrétaire d'Etat américain et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif.

Selon les observateurs, les deux hommes affichent une certaine proximité.

Selon les observateurs, les deux hommes affichent une certaine proximité.

Kesytone

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit rencontrer la semaine prochaine à Montreux (VD) son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, a indiqué jeudi 26 février le département d'Etat. Au menu des nouvelles discussions, le dossier du nucléaire iranien.

Le voyage de John Kerry en Suisse, où il a déjà rencontré Mohammad Javad Zarif dimanche et lundi dernier, coïncide avec la reprise des discussions entre directeurs politiques des grandes puissances et de l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran.

La présence des ministres américain et iranien avait été évoquée. Les deux hommes, qui affichent une certaine proximité, se reverront bien à Montreux, a confirmé le département d'Etat.

Casse-tête international

A cinq semaines de la date butoir pour un accord sur le nucléaire iranien, John Kerry avait averti mardi la République islamique que le moment de vérité approchait pour prouver au monde qu'elle ne cherche pas à acquérir la bombe atomique.

Les grandes puissances du groupe 5 1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) espèrent sceller d'ici au 31 mars un accord politique sur le programme nucléaire iranien. Et régler ainsi un casse-tête international vieux d'une décennie. Les parties auraient ensuite jusqu'au 1er juillet pour finaliser les détails techniques d'une éventuelle entente.

Rencontre avec Lavrov également

La diplomatie américaine a également indiqué que son patron interviendrait lundi à Genève devant le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies qui débute une nouvelle session.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov doit également s'adresser au Conseil lundi et rencontrera donc une nouvelle fois John Kerry pour parler de l'Ukraine et d'autres dossiers régionaux.

Les deux hommes affichent une bonne entente, se voient et se téléphonent très fréquemment pour maintenir le dialogue entre les deux puissances aux relations des plus tendues à propos du conflit ukrainien.

(ats)

Votre opinion