Cinéma - Kevin Feige regrette d’avoir choisi Tilda Swinton pour «Doctor Strange»
Publié

CinémaKevin Feige regrette d’avoir choisi Tilda Swinton pour «Doctor Strange»

Le patron de Marvel s’était cru malin en optant pour l’actrice dans le rôle de l’Ancien. Cela avait valu aux studios des accusations de whitewashing.

Dans le comic, l’Ancien, le personnage que campe Tilda Swinton à l’écran, apparaît comme un homme asiatique.

Dans le comic, l’Ancien, le personnage que campe Tilda Swinton à l’écran, apparaît comme un homme asiatique.

Getty Images

Kevin Feige regrette de ne pas avoir engagé une actrice asiatique pour camper le personnage de l’Ancien dans «Doctor Strange». Le patron de Marvel avait choisi Tilda Swinton pour prendre ce rôle dans le film de 2016 porté par Benedict Cumberbatch, alors même que le personnage du comic apparaît comme un homme asiatique. Un choix qui avait entraîné des accusations de whitewashing à l’encontre du film et des studios.

«On pensait qu’on était tellement malins, tellement à la pointe. On n’allait pas jouer le cliché du vieux sage asiatique tout ratatiné. Mais ça a été une piqûre de rappel de nous dire: «Attendez une minute, est-ce qu’il n’y a pas une autre manière de résoudre ça? Est-ce qu’il n’y a pas une façon de ne pas tomber dans le cliché tout en choisissant un acteur asiatique?» Et la réponse à ça était évidemment positive», a-t-il expliqué lors d’un entretien accordé au magazine «Men’s Health» pour la promotion de «Shang-Chi et la légende des dix anneaux» qui a pour acteur principal Simu Liu.

Un assassin expert en arts martiaux

Le film qui met en scène Shang-Chi, un assassin expert en arts martiaux, doit sortir à la rentrée et Kevin Feige a confié qu’il avait longtemps voulu porter ce personnage à l’écran, surtout après le succès de la franchise «Blade». «Quelque part, ça avait prouvé très tôt que tout ne reposait pas sur la célébrité du personnage mais sur le potentiel qu’il avait pour faire un film cool ou une série de films, a-t-il continué en référence au film de 1998 avec Wesley Snipes. Et Shang-Chi avait ce potentiel depuis longtemps.»

Mais, avec la myriade de personnages à exploiter autour des Avengers, le personnage a dû attendre son heure Avec la réouverture des salles, celle-ci ne saurait tarder.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion