Hockey sur glace: Kevin Fiala est en feu
Publié

Hockey sur glaceKevin Fiala est en feu

Un but et un assist pour le Saint-Gallois des Preds, El Nino est maudit, frayeur pour Shea Weber, un gardien blanchi à son premier départ, Johnny «Hockey» paie la tournée: l’essentiel de l’actu du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre

1. Un but et un assist pour Fiala

Kevin Fiala a obtenu des points personnels à cinq reprises lors des six dernières sorties. A Toronto, l’ailier saint-gallois des Prédateurs de Nashville a été le complice de Mattias Ekholm sur le 0-1 réussi en avantage numérique.

Après avoir emmagasiné cette 17ème mention d’aide, il a signé son 8e but saisonnier à la dernière minute de ce duel remporté 4-0 et a été décoré de la troisième étoile.

Également aligné, le défenseur bernois Roman Josi a patiné durant 21’55'' sans augmenter sa production personnelle.

Dans le derby californien entre les Sharks de San Jose et les Kings de Los Angeles (3-1), Timo Meier ne s’est pas inscrit au pointage. Après un premier tiers de saison fracassant, le Suisse a quelque peu ralenti. Il n’a plus marqué depuis onze matches.

2. El Nino peut maudire Carey Price

En matinée, avant le warm up, on avait pris un petit pari avec Nino Niederreiter, l’ailier grison du Wild du Minnesota. En gros, il marquait contre le Canadien de Montréal et il repartait avec une boîte de chocolat de chez nous.

A la 7e minute, l’international suisse est passé bien proche de réussir son défi. Il a marqué un but. Le problème, c’est que Carey Price l’a arrêté.

«Voilà, vous avez vu ce que je vis régulièrement depuis le début de la saison, a témoigné El Nino après la partie. Je me crée des occasions, mais, souvent, pour une question de centimètres, ça ne veut pas rentrer. C’est un peu frustrant.» Le dépit de Niederreiter est compréhensible. Il n’en demeure pas moins qu’il a livré un tout gros match dans la métropole québécoise, où il a pesé sur une défense qui a multiplié les revirements.

Il est donc quand même reparti avec les douceurs de chez Cailler.

Au bout du compte, le Wild a signé une neuvième victoire de rang contre le Canadien grâce à la complicité de Jeff Petry, le défenseur du Tricolore bien mal inspiré sur la scène qui a permis à Mikael Granlund d’inscrire le seul but de la rencontre.

Bruce Boudreau, l’entraîneur en chef de l’équipe venue de St.Paul, s’en est d’ailleurs amusé face aux micros: «La meilleure passe de la soirée, c’est celle qui a été faite à Granlund.»

Le gardien Devan Dubnyk (32 arrêts), lui, n’a plus accordé de but au Centre Bell depuis 167 minutes.

3. Frayeur pour Shea Weber

Marc Bergevin, le directeur général du Canadien de Montréal, a rencontré les médias deux heures avant le début du match contre le Wild du Minnesota. Jovial, il a lâché plein de petites phrases rigolotes et quelques infos relatives à sa politique et à ses intentions avant la clôture du marché des transactions à la fin du mois de février.

Il a aussi loué le rôle du capitaine Shea Weber au sein du club québécois. «Il a été absent tellement longtemps (près d’un an) que je ne me souvenais plus bien à quoi ressemblait l’équipe avec Shea.» Il a également parlé de sa crainte majeure pour la deuxième partie de saison: «Assurément, les blessures. Quand tu perds un joueur clé, toute l’équipe en est affectée.»

Et voilà que deux heures plus tard, lors de la première période, survient cette séquence.

Sur un tir de Mikael Granlund, le puck a ricoché sur la canne de Weber et atteint le visage du robuste défenseur des Habs. Après s’être tordu de douleur sur le banc, le Montréalais est revenu au jeu pour terminer la période. Mais il n’est plus réapparu dès le début du tiers médian.

Le No 6 a pris la direction de l’hôpital où, selon l’entraîneur en chef Claude Julien, «les radiographies n’ont pas décelé de fracture.» Et l’homme de banc de préciser: «Shea effectuera le voyage avec nous à Detroit.» Où le Canadien se mesurera aux Red Wings dans la nuit de mardi à mercredi.

4. Premier départ, premier blanchissage

Jordan Binnington (25 ans) a vécu son premier départ devant le filet des Blues de Saint-Louis. Et l’Ontarien s’en souviendra toute sa vie puisque sa soirée de travail a été ponctuée d’un blanchissage (25 arrêts dans la victoire de 3-0 à Philadelphie).

Y’a pire comme début.

5. Santé!

Le hockey est vraiment un sport d’équipe.

C’est Johnny «Hockey» Gaudreau, qui a touché la cible (et même à deux reprises) dans un cinquième match consécutif (victoire 4-3 à Chicago), qui a payé la tournée.

Votre opinion