Football: Kevin Fickentscher a retrouvé sa place de numéro un
Publié

FootballKevin Fickentscher a retrouvé sa place de numéro un

Maurizio Jacobacci s'est montré très clair après la victoire sédunoise à Saint-Gall (4-2): il ne changera plus de gardien.

par
Tim Guillemin
Le Nyonnais a récupéré sa place de titulaire dans les buts du FC Sion, face à Saint-Gall.

Le Nyonnais a récupéré sa place de titulaire dans les buts du FC Sion, face à Saint-Gall.

Benjamin Manser, Keystone

La hiérarchie n'avait pas été établie en début de saison à Tourbillon. Anton Mitryushkin étant blessé, le FC Sion disposait de deux gardiens qui devaient gagner leur place en l'absence du Sibérien: Kevin Fickentscher (30 ans) et Anthony Maisonnial (20 ans). Après deux matches de championnat, le Vaudois a pris de l'avance sur le Stéphanois, ce qu'a confirmé Maurizio Jacobacci quelques minutes après le succès valaisan à Saint-Gall.

«J'ai décidé de titulariser Kevin pour ce match parce qu'il a réussi une très bonne deuxième partie de saison dernière. Il avait été l'un des artisans de notre maintien et il a de l'expérience. Mon choix n'a rien à voir avec la bourde d'Anthony face à Lugano, mais c'est vrai qu'il fallait le protéger un peu quand même... Il est jeune, il a passé une semaine difficile, donc j'ai privilégié l'expérience pour ce match à Saint-Gall», a expliqué Maurizio Jacobacci.

Kevin Fickentscher a lui expliqué avoir été averti «en fin de semaine» du fait qu'il allait retrouver sa place dans les buts. «J'ai eu un peu de temps pour me préparer. C'est vrai que j'avais un peu d'appréhension puisqu'il s'agissait de mon premier match officiel depuis mon opération au ménisque gauche, mais tout s'est bien passé», a expliqué le capitaine du FC Sion, brassard au bras gauche. Son seul regret: les deux buts encaissés en fin de match. «J'aurais aimé effectuer un blanchissage. Tant pis», a-t-il grincé.

Il n'est de toute façon en rien responsable des buts de Silvan Hefti (82e) et de Cédric Itten (90e) et son entraîneur s'est montré très clair après le match: il existe désormais une hiérarchie chez les gardiens à Tourbillon. «Je ne vois aucune raison de changer. Kevin a été très bon aujourd'hui.» S'agit-il d'un souci en moins? «Oui, on peut le dire comme ça.» Des mots qui ne laissent pas de place au doute: Kevin Fickentscher a retrouvé sa place de numéro 1 pour ce premier tour. «Mais il doit s'en montrer digne. Il doit enchaîner les bonnes performances pour la garder», a logiquement tempéré Maurizio Jacobacci, qui veut laisser le temps à Anthony Maisonnial de se remettre de son «black-out» du premier match et de s'acclimater au championnat suisse. Dans l'ombre de Kevin Fickentscher, en tout cas pour ce qui est des prochains matches.

Votre opinion