Iran - USA: Khamenei met en garde contre la «duperie» des Etats-Unis
Publié

Iran - USAKhamenei met en garde contre la «duperie» des Etats-Unis

Se félicitant de la levée des sanctions économiques, le guide suprême iranien a néanmoins insisté sur la nécessité de «ne pas relâcher l'attention face à la duperie des Etats-Unis».

L'ayatollah Ali Khamenei.

L'ayatollah Ali Khamenei.

ARCHIVES, AFP

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'est félicité de la fin d'une partie des sanctions internationales contre son pays. Il a cependant mis en garde contre la «duperie» des Etats-Unis, a rapporté l'agence officielle Irna.

Dans une lettre au président Hassan Rohani, il a exprimé sa «satisfaction qu'avec la résistance du peuple iranien, l'effort de nos scientifiques nucléaires pour développer cette industrie et l'effort des négociateurs, l'ennemi a dû finalement reculer. Et il a mis fin à une partie des sanctions».

Le guide suprême iranien a néanmoins insisté sur la nécessité de «ne pas relâcher l'attention face à la duperie des Etats-Unis».

L'accord nucléaire est entré en vigueur samedi. Il a permis la levée d'une partie des sanctions américaines et européennes contre Téhéran.

«Profondes différences»

Le numéro un iranien a également critiqué «les déclarations de certains responsables américains au cours des deux ou trois derniers jours». Celles-ci renforcent son scepticisme.

Tout en saluant des «progrès historiques», le président américain Barack Obama a insisté dimanche sur les «profondes différences» qui persistent entre Washington et Téhéran. «Nous restons fermes dans notre dénonciation du comportement déstabilisateur de l'Iran», a-t-il souligné, citant les violations des droits de l'Homme ou encore le programme de missiles balistiques.

Enfin, l'ayatollah Ali Khamenei a insisté sur la nécessité de renforcer l'économie iranienne de l'intérieur et ce qu'il a appelé «l'économie de la résistance». Il a affirmé que «la levée des sanctions en soi n'est pas suffisante pour relancer l'économie et régler les problèmes des gens».

(ats)

Votre opinion