Actualisé

Corée du NordKim Jong-un rappelle des proches de l'oncle exécuté

Deux ambassadeurs en poste en Suède et en Malaisie sont rentrés en Corée du Nord à la demande du chef de l'Etat. Ils étaient proches de l'oncle exécuté dans le cadre d'une purge.

1 / 13
Le dirigeant de la Corée du Nord a disparu des écrans radars depuis plus de trois semaines. Les rumeurs parlent d'une maladie. (26 septembre 2014)

Le dirigeant de la Corée du Nord a disparu des écrans radars depuis plus de trois semaines. Les rumeurs parlent d'une maladie. (26 septembre 2014)

Keystone
Kim Jong-un aurait fait exécuter les proches de son oncle  Jang Song-Thaek, condamné à mort en décembre dernier. (28 janvier 2014)

Kim Jong-un aurait fait exécuter les proches de son oncle Jang Song-Thaek, condamné à mort en décembre dernier. (28 janvier 2014)

KTR via AP Video, Keystone
Des milliers de soldats nord-coréens ont rendu hommage à Kim Jong-Il, l'ancien dirigeant et père de Kim Jong-un, près de deux ans après sa mort. Les soldats ont par ailleurs réaffirmé leur loyauté au jeune dirigeant. (16 décembre 2013)

Des milliers de soldats nord-coréens ont rendu hommage à Kim Jong-Il, l'ancien dirigeant et père de Kim Jong-un, près de deux ans après sa mort. Les soldats ont par ailleurs réaffirmé leur loyauté au jeune dirigeant. (16 décembre 2013)

KCNA, Reuters

L'ambassadeur nord-coréen en Suède a été rappelé, vraisemblablement dans le cadre d'une purge visant les proches de l'ancien numéro deux officieux, exécuté mi-décembre, indique vendredi la presse sud-coréenne.

Pak Kwang-chol a été vu rentrer en Corée du Nord après une escale à Pékin, selon l'agence sud-coréenne Yonhap, qui cite des sources diplomatiques. L'ambassadeur et sa femme étaient escortés par des agents nord-coréens, qui les ont mis dans un avion pour Pyongyang, à Pékin, ajoute l'agence.

Jang Song-thaek, oncle par alliance du jeune dirigeant Kim Jong-un, auquel il a servi de mentor lors de ses premiers mois à la tête du pays, a été arrêté, jugé et exécuté en l'espace de quelques jours, mi-décembre.

Il y a quelques jours, Yonhap avait rapporté que l'ambassadeur nord-coréen en Malaisie, Jang Yong-chol, membre de la famille de Jang Song-thaek, avait lui aussi été rappelé.

L'exécution express de ce très haut responsable, fait politique le plus notable en Corée du Nord depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-un fin 2011, a vraisemblablement entraîné une purge dans le cercle des proches de l'homme tombé en disgrâce, s'accordent à dire les analystes.

(AFP)

Ton opinion