Publié

JusticeKim Kardashian prend en charge le dossier d’un condamné à mort

La femme de Kanye West poursuit ses efforts pour la réforme carcérale. Elle a rencontré un détenu du nom de Julius Jones dans le but d’aider à commuer sa peine.

Kim Kardashian s’est inscrite aux examens de Barreau et compte devenir avocate en 2022.

Kim Kardashian s’est inscrite aux examens de Barreau et compte devenir avocate en 2022.

WireImage

Kim Kardashian a rencontré un condamné à mort afin d’empêcher son exécution. Selon TMZ, la star de «L’Incroyable Famille Kardashian» a parlé à Julius Jones, détenu dans une prison d’Oklahoma City ce lundi 23 novembre.

Julius Jones, qui est afro-américain, est dans le couloir de la mort après avoir été arrêté à l’âge de 19 ans pour avoir tiré sur un homme blanc de 45 ans nommé Paul Howell en 1999. Un crime pour lequel il a été condamné pour meurtre au premier degré en 2002, entraînant une condamnation à mort.

Kim Kardashian a passé du temps avec l’homme et son avocat, Dale Baich, et a promis d’aider son équipe juridique dans leur affaire, avant de rencontrer sa famille dans une église locale. La mère du prévenu aurait été très émue en parlant à l’épouse de Kanye West, lui disant que son fils était chez elle la nuit du meurtre.

Il aurait été piégé

La starlette devenue militante pour la réforme carcérale s’est intéressée au cas de Julius Jones après avoir regardé la série de documentaires de Viola Davis qui lui est consacrée, «The Last Defense». Elle a également fait la promotion d’une pétition de soutien au détenu sur Change.org, qui a recueilli des millions de signatures.

Julius Jones a demandé la clémence l’année dernière et les membres de l’Oklahoma Pardon and Parole Board vont faire une recommandation au gouverneur Kevin Stitt pour savoir s’il doit commuer ou réduire sa peine. Les militants ont affirmé que la condamnation de Julius Jones était motivée par des considérations raciales, car il y avait peu de preuves pour le relier à la scène du crime. Ils pensent par ailleurs qu’il a été piégé.

La date d’exécution de Julius Jones n’a pas encore été programmée.

(Cover Media & LeMatin.ch)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
29 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Liane

26.11.2020 à 15:21

Avocate en si peu de temps impossible

relax

26.11.2020 à 14:51

Étape avant de briguer la présidence... Si on croyait avoir tout vu avec Trump, là on va vraiment... S'éclater...!

moi même

26.11.2020 à 14:37

Si tu as occis ton prochain, de Kim tu verras le bout des seins !